Chirurgie

Transcription

Ils ont fixé la date de ma chirurgie, je pense que c’était le 21 août, je m’en souviens très bien et c’était une sensation très angoissante. Je ne savais pas ce qui était là mais j’ai eu de la chance. Lorsque la chirurgienne est sortie, elle a dit à mon époux que je serais bien, qu’il ne s’était pas répandu. Il n’était qu’un centimètre. Il ne s’était pas répandu dans mes marges, ni dans mes ganglions lymphatiques. Ils n’avaient enlevé qu’un seul ganglion lymphatique. Ensuite, elle a dit que ce serait la radiation et la chimiothérapie habituelles. Elle ne m’a rien dit à ce moment-là mais elle a fixé un rendez-vous pour moi et c’est à ce moment qu’elle m’a dit que j’avais le gène ErbB2*. Elle a dit : « C’est un peu risqué ». Elle a dit : « Vous devrez faire de la chimiothérapie » parce que je pensais que je m’en serais tirer avec seulement de la radiation. Alors avec le ErbB2 j’ai dû faire de la chimiothérapie et de la radiothérapie, et j’ai dû aussi avoir du Herceptin pour environ, je pense que c’était 18 injections; ce qui m’a amenée jusqu’en octobre de cette année.

*      ErbB2 : un gène présent dans les cellules qui, dans certains cas de cancer du sein est en mutation. Cette mutation est la cause la surproduction du gène ErbB2 dans les cellules mammaires, ce qui permet aux cellules de se diviser de manière incontrôlable. Cependant les traitements qui s’attaquent au ErbB2 sont très efficaces.

Voir le profil