Conseils aux amis et à la famille

Transcription

Un ami qui viendrait et qui dirait : « [Mon époux] veut toujours nettoyer ses gouttières. Est-ce que tu as fait les tiennes dernièrement? » Et je dirais : « Non. » Et voilà, ils le font. Je suis une personne très fière et lorsque quelqu'un m'appelle et me dit : « Dis-moi ce que je peux faire pour toi », je vais souvent répondre : « Bien, il n'y a rien. Ça va bien. » Ce sont ces choses simples qui deviennent plutôt accablantes. Je peux tenir longtemps et je peux m'occuper de la cour du mieux que je peux. Il y a des choses qui se détériorent, il y a la détérioration normale, mais ça arrive. C'est...

Mais ma fille vient et elle commence à faire la vaisselle qui est dans le lavabo. Elle va dans la toilette pour voir si elle a besoin d'être rafraîchie – et voilà c'est fait. Je n'ai pas à demander ces choses. Pour une personne qui a besoin d'aide, ne pas avoir à le demander c'est le plus beau cadeau. Alors quelqu'un qui se présente – même apporter quelque chose que vous avez cuisiné, ou téléphoner et : « Je suis à l'épicerie. Est-ce que tu as besoin de lait? Je vais te l'apporter. » Ouais, c'est quelque chose de facile à dire pour moi. « Oui, nous n'avons plus de lait » ou du jus, ou du pain, ou n'importe quoi. Ça aide beaucoup. Je dis toujours à mes proches aidants : « N'ayez pas peur de demander ». Et souvent je ne suis pas mieux; je ne demande pas. Mais je demande davantage à mes enfants maintenant.