Émotions et sentiments complexess

Transcription

Parce que j'ai toujours pris soin de mes parents. D'où je viens, c'est ce qu'on fait. On n'abandonne pas ses parents. Nous, nous nous occupons de nos parents. Premièrement, c'était très difficile d'admettre que j'en étais incapable. Deuxièmement, c'était difficile pour moi de la laisser dans un centre d'hébergement où il y a des personnes qui souffrent de démence. Ma mère a toutes ses capacités mentales : elle peut, elle discute de politique, religion, de tout. En la laissant c'était comme si je l'abandonnais. Mais elle acceptait bien plus facilement que moi. C'est elle qui m'a fait assoir et qui a dit : « La vie est comme ça. C'est l'étape suivante dans ma vie et tu dois l'accepter. » Et je pense qu'elle l'a fait davantage pour ne pas me voir pleurer parce que c'était difficile. Je ne peux même pas l'expliquer. Je ne sais pas si c'est parce que je me sentais comme si je l'avais trahie, que je l'avais abandonnée, et je ne voulais pas qu'elle pense ça. Parce que je voulais donner le meilleur à mes parents dans les dernières années de leur vie. Ils ont vécu toute leur vie pour moi, pour m'envoyer à l'école, pour m'éduquer, pour... nous avons vécu dans deux pays. Nous avons émigré. Ils ont vécu l'enfer pour leurs enfants, et c'est pour ça qu'ils l'ont fait. Ils ont immigrés dans de meilleurs endroits pour que leurs enfants aient une meilleure vie. Le moins que je pouvais faire c'était d'essayer de leur donner une meilleure vie.

Voir le profil