Conseils aux amis et à la famille

Transcription

Bon, je pense que c'est une combinaison de choses. Seulement écouter et parler avec le proche aidant en est certainement une – parce que nous nous concentrons sur les proches aidants ici – laissez-les parler et ne leur offrez pas de solution. J'ai un ami qui est très impliqué dans les médecines complémentaires et alternatives. Toutes les deux semaines il me disait : « Est-ce que tu as essayé ceci ou cela pour Vivienne? » Finalement, un jour je lui ai dit : « Je sais que tu veux bien faire mais si nos médecins avaient entendu parler de ça, ils nous l'auraient dit. Ce serait écrit. Elle a une maladie chronique. Elle ne guérira pas. » J'aurais pu lui dire aussi, mais je ne l'ai pas fait : « Je refuse de me sentir coupable de ne pas aller au bout de la terre pour essayer de la guérir. » Je suppose qu'il pensait que c'était ce qu'il essayait de faire pour moi.