Chirurgie

audioclip
Transcription

Je dirais ce que j’ai trouvé le pire pour la chirurgie c’est pas tellement la chirurgie comme telle, parce que je peux pas dire, c’était pas la chirurgie comme telle, qui me faisait peur. J’avais pas peur de ne pas me réveiller ou que ça se passe mal. C’était plus les effets secondaires après. Puis c’était encore pire que ce que je pensais. Sinon ce que j’ai trouvé le pire, c’est... c’est ça, c’est entre autres la perte d’autonomie.  Dans mon cas, j’ai été un gros deux semaines, deux, trois semaines, j’étais même pas capable de mettre une blouse toute seule, que ce soit une blouse ou un haut de pyjama, manteau, j’étais pas capable, j’avais tout le temps besoin de demander de l’aide. Puis j’avais de la difficulté à me laver toute seule aussi comme ils avaient enlevé les ganglions des deux côtés en plus. C’était quand même une grosse opération que j’ai eue par rapport à d’autres femmes.  Donc… donc moi je n’avais pas de bons bras. Que ça soit, c’est quand même une minorité de femmes qui ont les deux côtés en même temps. Donc, mais c’est ça, moi j’avais pas de bons bras que je pouvais utiliser pendant ce temps-là. Donc… comme à la maison j’ai pas personne sur qui je peux compter pour m’aider, mais j’ai passé un mois chez mes parents pour me donner la chance d’avoir de l’aide un peu.

Mais sinon, dans mon cas j’ai eu des super bons services du CLSC. Ils sont venus tous les jours ou presque, sauf quand j’avais des visites à l’hôpital, pendant une semaine et demie. Puis même la fin de semaine ils venaient changer mes pansements. Puis, j’ai eu un problème avec un drain une fois et ils sont venus et, une deuxième fois dans la même journée, vraiment de ce côté-là. C’était mon chirurgien qui avait fait la demande pour que j’aie des services, donc de ce côté-là ça a super bien été.  Mais, six mois plus tard, même s’il y a une grosse amélioration, tu sais, j’ai pas récupéré à 100 % encore la mobilité de mes bras. Mais c’est sûr que, il y en a d’autres que c’est plus vite, et d’autres moins vite. Je suis dans les cas un peu plus complexes quand même.

C’est sûr qu’il y a les cicatrices suite à l’opération. Dans mon cas je, ça part du côté là, vraiment en arrière, presque dans le dos jusqu’à la même place de l’autre côté là. Tout en avant jusqu’à l’autre côté presque en arrière, puis à peu près l’équivalent de deux doigts où est-ce que je ne suis pas coupée. Donc, j’ai vraiment deux grosses cicatrices. Mais il y en a une qui est plus belle que l’autre je trouve. Mais c’est dans le sens que je pensais que les deux seraient à peu près pareilles, dans le sens que les deux dans la même direction. Puis il y a une qui est vraiment, du côté gauche c’est vraiment la cicatrice horizontale, tandis que du côté droit elle est plus oblique. Donc ça, je pensais que les cicatrices seraient plus similaires que ça.

Voir profil