Suivi médical et risque de récidive

audioclip
Transcription

Vous savez j’ai eu un peu de suivi mais je sentais qu’ils se débarrassaient de moi rapidement là-bas (rire) au (nom de l’institut du cancer). Vous savez c’est comme si je sentais que j’avais toute cette attention, toute cette excitation et que tout tournait autour de moi, et par la suite, ok tu peux partir. C’est comme bon j’ai besoin de suivi, de subir des tests? Et ils répondent que non, vous devriez être bien. Je réponds : « Vraiment parce que je ne sais pas, je veux dire, spécialement pendant les cinq premières années, ils disent que c’est à ce moment que la récidive a lieu et maintenant je ne devrais pas encore me faire examiner. » Et ils sont simplement… j’avais des médecins qui pensaient que je n’avais pas besoin d’être examinée parce qu’ils avaient été enlevés. Je réponds que bon c’est possible, vraiment cela peut encore revenir et j’ai eu l’impression que je devais les convaincre que je devais être examinée de nouveau.

Voir profil