Se débrouiller au sein du système de santé

Transcription

Qu’ils soient bénis, ils sont tellement gentils. Mais je suis diabétique de type 1 et une des choses que j’ai découverte c’est que les disciplines ne se parlent pas. Donc je me suis assise à ma session de chimio et j’ai dit : « Bon, je suis diabétique de type 1, qu’est-ce que je dois faire? » Nous allons parler avec les nutritionnistes et celles-ci ont dit : « Vous devez parler avec les gens qui s’occupe des diabétiques. » En dedans de 24 heures j’étais sur le dos avec des maux de jambes, la nausée. J’ai commencé ma convalescence dans mon appartement et j’ai terminé chez ma mère sur le dos. Et pour terminer j’avais un rendez-vous avec ma spécialiste du diabète le lundi juste pour parler de ce que dois faire pour me nourrir. Ma mère et son ami ont dû littéralement me ramasser et me mettre dans l’auto et m’amener là.

Intervieweur : Parce que vous étiez tellement malade?

J’étais tellement malade. Ma spécialiste du diabète m’a regardée et elle a dit : « Vous n’allez pas très bien n’est-ce pas? » Je lui ai répondu : « Non. » Elle m’a dit : « Vous êtes déshydratée, vous avez une infection des muqueuses, rendez-vous à l’hôpital. »

 

Voir le profil