Cancer du sein récurrent et métastatique (avancé)

audioclip
Transcription

Alors ouais, il y a des manières de gérer les membres de la famille et je pense que cela dépend de votre relation avec vos parents et ce genre de trucs. Je pense que c’est très important pour eux selon votre situation, et où le cancer s’est répandu, de s’assurer qu’ils comprennent que le cancer à un stade avancé ne veut pas nécessairement dire une sentence de mort. Ce sera toujours là. J’utilise l’analogie d’une condition chronique que nous allons continuellement traiter. Ça ne disparaîtra jamais mais il y a de l’espoir et il y a des manières de demeurer positive, et constamment… il y a tellement plus d’avancement pour être constamment capable de le contenir ou essayer de le contenir. Si vous pouvez, si vous pouvez commencer à leur faire voir cela, je pense que ça les rassure un peu plus. Encore une fois, cela dépend où il est localisé et ensuite je pense que vous devez être honnête avec eux. Au tout début de tout ça je cachais beaucoup de choses. Je pensais que je devais être forte. Ma sœur et moi sommes très proches. Je ne voulais donc pas lui montrer toutes mes peurs et toutes mes émotions et ce genre de choses. J’érigeais alors un petit mur et je serais forte. Vous ne devineriez pas ça maintenant.

Je pense que pour moi l’incertitude est ce qui est le plus difficile, mais d’avoir un plan et certaines choses en place c’est quelque peu libérateur pour moi. Au tout début j’ai commencé à mettre des choses en place. Je me sentais un peu désorganisée et très agitée parce que qu’est-ce qui va arriver? Pour une personne obsédée par le contrôle ou contrôlante, c’est très difficile de ne pas savoir ce qui va arriver. Comment planifiez-vous un voyage lorsque vous ne savez pas si vous allez retourner en chimio ou non? Des trucs comme ça. En fait, mon époux a effectivement dit : « Nous partons en voyage lundi. » Il a ajouté : « S’il y a récidive, nous avons des choses plus importantes que l’argent pour lesquelles se faire du souci, alors réserve le voyage et allons-y. » Ne mettez pas votre vie en veilleuse parce que vous ne savez pas, vous ne pouvez pas.

À chaque fois que vous allez subir ces scans et ces examens, vous n’êtes jamais certaine de ce qui arrivera et il y a donc cette énorme angoisse. Soyez consciente que ça arrivera et soyez seulement… mettez en place des choses qui vous feront vous sentir mieux. Que ce soit d’être seule, d’avoir des gens autour de vous, n’importe quoi, mais ayez toujours quelqu’un lors de vos rendez-vous, c’est essentiel parce qu’il y a tellement de choses qui arrivent. Et n’éloignez pas les autres personnes parce que c’est assez isolant et si les gens vous aiment réellement, vous devez y travailler. Vous en avez besoin d’une certaine façon, ils doivent y travailler aussi. C’est en quelque sorte une relation en symbiose où les deux donnent et reçoivent. Ils pensent peut-être qu’ils ne peuvent vous aider d’aucune façon. Mais c’est seulement d’alléger et de s’assurer que vous soyez réaliste. C’est normal de pleurer et d’avoir des mauvais jours, mais c’est également correct de l’oublier pendant quelque temps aussi. Essayez de profiter des choses que vous aimez et de ce genre de choses.

 

Voir profil