Trouver et partager l’information

audioclip
Transcription

Et de toute façon je pense que vous ne devriez pas vous apitoyez sur vous-même. Je pense que si vous voulez vous apitoyez sur quelqu’un, faites-le pour les enfants qui ont le cancer, qui n’ont pas encore vécu ou les jeunes mères qui, comme ma voisine au bout de la rue, avait quatre petites filles et elle est décédée. C’est une tragédie. Je trouve que je ne peux pas me joindre aux groupes de cancer parce que je suis allée à un souper et les gens étaient là pour raconter leur histoire, vous savez : « Oh pauvre moi! » Je voulais me lever et leur dire : « Regardez autour de cette pièce, nous sommes tous en vie. Racontez des histoires positives, racontez de belles histoires, faites des blagues. »

Voir profil