Travail et finances

audioclip
Transcription

J’aime mon travail mais j’avais besoin de m’en éloigner. Je vais être très honnête à ce sujet, mais j’étais aussi heureuse lorsque le temps fut venu de retourner.

Vous êtes trop occupée avec les enfants, votre maladie et les rendez-vous. Seulement en enlevant le stress de jongler avec tout ça fut très précieux pour moi pendant cette période. Je suis reconnaissante pour le congé avec solde, lequel nous payons comme employés, et auquel participe l’employeur également. Nous le prenons quand nous sommes malades et c’est à cela que ça sert, c’est une assurance.

Tout ça était bien gérable. Alors pour tous ceux qui font face à cela, c’est gérable. J’ai continué d’enseigner jusqu’à Noël et rendu à ce point-là j’ai cessé d’enseigner parce que c’était un peu plus difficile, en plus, j’avais des enfants. Alors comme je l’ai dit à mon employeur : « Je peux gérer les enfants et le cancer ou le travail et le cancer, mais je ne peux gérer les enfants, le travail et le cancer. » J’ai pris un congé pendant la partie la plus exigeante de la chimio mais j’ai été capable de maintenir une vie passablement normale. J’ai fait du ski de randonnée. Je n’en fait pas une question d’honneur parce que ce n’est pas tout le monde qui s’en sentira capable. Mais pour moi, poursuivre une vie normale, essayer de partir pendant les fins de semaine, continuer le ski de randonnée en particulier, parce que mon époux et moi aimons vraiment cela, rester active, essayer de bien m’alimenter, étaient très importants pour moi et tout cela était faisable pendant ce temps.

 

Voir profil