Sexualité, féminité et intimité

Il a dit : « J’ai besoin de me défouler, ça va me défouler, j’ai besoin de me défouler. », parce que la vie n’est plus la même, je veux dire, c’est complètement… Je dirais même que c’est un coloc au lieu d’être… Il n’est plus affectueux, il n’est plus amoureux ou il l’est encore mais d’une autre façon. Et moi aussi, tu sais la vie a… complètement ça… Je ne dirais pas que ça a détruit notre vie de couple, ce n’est pas ça, il est encore avec moi, mais c’est sur un autre plan…  J’ai vu ça un peu dans les livres que j’ai lus Vivre avec le cancer, d’avoir des relations sexuelles pendant la chimio, Oublie ça là! Oublie ça là! C’est tout ton petit change, tu ne dors pas, tu es de mauvaise humeur, tu es… En tout cas, pour moi dans mon cas là. Je marchais à 4 h du matin, puis il m’entendait, il avait de la misère à dormir. J’essayais de ne pas le déranger. À un moment donné, j’essayais de me coller à côté de lui parce que je ne dormais pas bien. « Tu me réveilles, tu me déranges. » Puis là je me levais avec ma doudou, j’arrivais dans le salon, bien je me dis : « À quoi tu t’attendais ma pauvre fille. Tu n’as pas de cheveux, tu n’as pas de sourcils, tu es verte/jaune, tu ne dors pas parce que… Tu essaies de te coller, tu n’as plus de sein. C’est quoi tu veux? À quoi tu t’attends? Va-t-en dans le salon et laisse-lui la paix! Sacre-lui la paix là! » Alors ça a été pffff… une succession de toutes sortes de choses. On a recommencé à faire l’amour quelques fois, et à cause de l’atrophie vaginale, je ne suis pas capable. C’est à cause de ça, je ne suis plus capable, puis là l’hormone, comme je t’ai dit. Il y avait une hormone qui existe au niveau du… qui agit localement.

Voir profil