Sexualité, féminité et intimité

Transcription

En ce qui concerne l’intimité, je me souviens qu’après en avoir informé mon époux, il ne voulait plus me toucher. Il était très inquiet de le propager en me touchant, pas vraiment de manière intime mais même au lit. Au moment de se mettre au lit, d’aller au lit, se blottir ou quoi que ce soit, cela l’inquiétait vraiment. Il était seulement… J’ai dû le ramener à la réalité; ce n’est pas la façon dont ça fonctionne. En ce qui concerne l’intimité, il y a définitivement un ralentissement mais ça n’a pas cessé. Je ne sentais pas que nous ne pouvions plus avoir d’intimité et lui non plus. À un certain moment, il s’est habitué à tout. Il n’était pas, il n’y a pas eu une sorte d’hésitation. Quelquefois à cause de la chimio, cela ne se produisait pas aussi souvent. J’étais très fatiguée et, ou peut-être que je n’étais simplement pas dans un état d’esprit, parce que j’étais en convalescence.

Voir le profil