Suivi médical et risque de récidive

Transcription

Je ne sentais pas qu’il existait un plan. Je me sentais plutôt laisser à moi-même sur la façon d’affronter l’avenir. Quelles étaient les prochaines étapes? C’est ce que j’ai ressenti pendant quatre à six mois. J’avais cette assistance et ces horaires. Tout était comme tracé d’avance pour moi en ce qui a trait à mon traitement. Ensuite ils vous relâchent dans la nature. C’est comme si, je ne sais pas, je présume que je comparerais ça à lorsque vous avez votre congé de l’hôpital avec votre enfant pour la première fois. Vous êtes rassurée et vous avez le personnel infirmier et les médecins auprès de vous pendant que vous êtes à l’hôpital et, tout à coup, vous êtes prête… allez-y!

Il y avait des ressources et des choses comme ça disponibles mais je ne sentais pas qu’il y avait un plan concret. Ce n’était pas clair pour moi, ok tous les six mois vous allez subir un examen pour vérifier ceci. Tous les ans vous allez vérifier cela. Voici nos recommandations pour votre  santé à l’avenir, l’exercice et le bien-être. Il n’y avait aucune structure et je sais que c’est très individuel pour chaque personne mais simplement d’avoir quelque chose comme… travailler avec quelqu’un avant d’avoir le congé médical. Non pas de la clinique du cancer, mais seulement du moment que vous avez votre congé de ce système de prise en charge.

 

Voir le profil