Activité physique et changements dans le régime alimentaire

Transcription

 

Non je n’ai pas fait de traitement complémentaire, mais je savais qu’il y avait une chose sur laquelle j’avais le contrôle, c’était ce que je mangeais et comme je le disais, j’ai complètement cessé de prendre de l’alcool. Ils disaient que nous pouvions en prendre, selon les directives de la chimiothérapie qui indiquent ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire. Cela disait que je pouvais en prendre, si je voulais prendre un verre. Je pouvais prendre du vin et tout ça, mais je n’en voyais pas l’utilité. Je voulais vraiment essayer de garder mon corps aussi propre que possible en sachant qu’il serait intoxiqué avec la chimiothérapie. J’ai donc essayé de changer mon alimentation. J’ai essayé de couper presque complètement le sucre. J’ai mangé beaucoup de verdure comme c’est suggéré et j’ai pris beaucoup de jus, afin d’avoir plus de nutriments et de vitamines dans mes repas. Je voulais simplement essayer d’avoir une alimentation saine pendant mes traitements, et comme toujours je pouvais faire mieux.

Intervieweur : Mais vous avez été capable de faire ces changements pendant vos traitements parce que certaines femmes trouvent cela vraiment très difficile à faire?

Exactement, mais comme je l’ai dit, je demeure avec mes parents et ma famille fut d’un grand soutien. J’ai commencé à faire mes jus mais lorsque j’étais extrêmement faible, je me réveillais le matin et il y avait un jus prêt pour moi, préparé par mon père ou ma tante qui demeurent avec moi. Comme je vous l’ai dit, nous sommes une grande famille, alors, plusieurs personnes penseraient que c’est difficile d’être autant de gens dans une maison, mais dans mon cas, ce fut salvateur.

 

Voir le profil