Préservation de la fertilité

Transcription

J’ai dû délibérément prendre des injections de Lupron pour protéger ma fertilité parce que j’ai su que vous pouviez devenir infertile en subissant de la chimiothérapie. Pour moi d’avoir mes propres enfants dans le futur est d’une immense, immense importance dans ma vie. J’ai aussi congelé mes ovules avant de subir la chimiothérapie et non seulement j’ai congelé mes ovules, j’ai accepté de prendre des injections de Lupron qui entraînent la ménopause. Donc leur théorie au centre de reproduction est que si vous ne produisez pas d’ovules alors il y a moins de chance que la chimiothérapie leur cause du tort.

J’ai donc été ménopausée à l’âge de 24 ou 25 ans. J’étais ménopausée avec les bouffées de chaleur, et tout ça en plus des symptômes et des effets secondaires de la chimiothérapie. Mais je voulais le faire. J’ai pensé que c’était important pour moi de savoir que j’avais fait tout ce qui était possible pour protéger ma fertilité. Donc avec la ménopause, votre corps change également. C’est quelque chose à laquelle j’ai dû faire face physiquement, c’était un défi.

 

Voir le profil