Deann

Deann
Âge
48

Deann (48 ans) est mariée et a deux adolescents. Deann travaille comme infirmière.

Deann a été diagnostiquée en 2011 et au moment de l’entrevue elle était sur le point d’avoir une autre chirurgie de reconstruction.  Deux ans avant le diagnostic, elle avait remarqué une masse dans son sein droit, mais comme la mammographie ne décelait rien, elle n’a fait aucun suivi.  Quand elle est retournée en 2010, le sein gauche de Deann a subi une compression localisée au lieu de son sein droit.  Bien que Deann pensait qu’il s’agissait d’une erreur et qu'elle l'a mentionnée à l’infirmière, elle n’a pas fait de suivi puisqu'on lui a dit que tout allait bien.  En 2011, sa masse a été identifiée durant un dépistage. Au début, le chirurgien soupçonnait un papillome, ce qui est normalement bénin, mais il voulait procéder à une tumorectomie pour s'en assurer.  Après avoir identifié que la masse était en fait cancéreuse, Deann a subi une mastectomie, mais n’a pas eu besoin de chimiothérapie, ni de radiothérapie.  Elle est présentement traitée par hormonothérapie et a subi une chirurgie reconstructive où la procédure de rabat DIEP a été utilisée. Deann a également parlé du moment où elle a informé ses enfants et sa mère à propos de son diagnostic, comment ses collègues ont réagit et l’importance d’avoir une attitude positive.

Temps depuis le diagnostic
2 - 5 years
Phase de traitement
En rémission

Videoclips

Cliquez sur le titre d'un videoclip pour aller à la page.  Cliquez sur le bouton sous-titres pour ouvrir ou fermer la section sous-titres. 

Voir transcription

J’ai eu une nécrose graisseuse, probablement une semaine à dix jours postop(ératoires) et je sais quand j’ai eu ma chirurgie... Si vous n’êtes pas familier avec un lambeau perforant AEIP*(artère épigastrique inférieure profonde), c’est un lambeau libre. Ils utilisent le tissu et les vaisseaux sanguins de votre abdomen, c’est un décollement complet mais les vaisseaux sanguins de mon abdomen étaient seulement de grosseur moyenne, évidemment plus ils sont gros, mieux c’est, mais les miens ne l’étaient pas. Il y avait une zone où l’irrigation sanguine n’a jamais été très bonne. Lorsque j’ai eu ma chirurgie de reconstruction, j’ai finalement dû avoir recours aux sangsues médicinales pendant une semaine lorsque j’étais à l’hôpital pour essayer d’améliorer l’irrigation sanguine. Je n’ai pas eu à retourner en salle d’opération ou autre mais la zone était... Ensuite, à cause de ça, j’ai fini par ne pas avoir un très beau galbe. J’ai une zone concave là, alors comme je l’ai dit, j’ai eu une chirurgie en février et maintenant le chirurgien m’a dit, le plasticien m’a dit : « Il se peut que vous ayez besoin d’avoir plus de chirurgie ». Je vais probablement avoir d’autres chirurgies à l’automne.

*       * Lambeau perforant AEIP : une section du bas-ventre qui contient des vaisseaux sanguins, de la peau et du gras utilisée pour la reconstruction mammaire.

Intervieweur : Pour essayer d’améliorer l’apparence?

Ouais! Parce qu’essentiellement ce que c’est, c’est comme une liposuccion. Ils enlèvent le gras tout simplement et ils le transfèrent. J’ai été en arrêt de travail seulement deux semaines. Ce n’était donc pas grand-chose. Vous ressortez le même jour.

Voir transcription

Bon, j’avais fait beaucoup de recherche parce quand ils vous disent : « Vous avez un cancer du sein et vous devez avoir une mastectomie », bon c’est ça. Mais ensuite quand vous décidez d’avoir une chirurgie de reconstruction, il y en a tellement. Vous pouvez ne rien faire, ou vous pouvez faire cela. Vous pouvez subir quatre ou cinq choses différentes. Alors bien sûr la décision vous appartient. J’ai fait beaucoup de recherche à ce sujet avant de décider ce que je ferais.

Intervieweur : Vous avez dit « Vous devez prendre les décisions vous-même » alors?

Quand vous décidez d’avoir une reconstruction et ce que vous voulez avoir. Comme je le disais, vous pouvez ne rien faire, vous pouvez avoir un expanseur de tissu et un implant ou vous pouvez avoir comme moi un lambeau perforant AEIP. Vous pouvez avoir un lambeau TRAM*(Transverse RectusAbdominis Muscle Flap), alors j’ai choisi un lambeau perforant AEIP* (artère épigastrique inférieure profonde).

*      * Lambeau TRAM : une section du bas-ventre contenant des vaisseaux sanguins, de la peau, du gras et du muscle est coupée et utilisée pour la reconstruction mammaire.

*     *  Lambeau perforant AEIP : une section du bas-ventre contenant des vaisseaux sanguins, de la peau et du gras utilisée pour la reconstruction mammaire.

Voir transcription

J’ai eu ma première mammographie en 2009 et à ce moment-là tout était correct. Par la suite j’ai eu également une compression localisée en 2009 et tout était normal. Lorsque je suis retournée en 2010 et que j’ai eu une mammographie de suivi un an plus tard, on m’a rappelée pour subir de nouveau une compression localisée. Lorsque j’ai eu ma compression localisée en 2010, au lieu de faire le côté droit, ils ont fait le côté gauche et j’ai pensé qu’il y avait une erreur de diagnostic. Je ne me suis même pas occupée de faire un suivi à ce propos mais j’ai pensé qu’en 2010 j’aurais probablement dû subir une tumorectomie. Je me serais probablement évitée une mastectomie parce que c’est devenu de plus en plus gros.

Voir transcription

Je ne sais pas, je pense que vous devez simplement avoir une attitude positive. Je pense que c’est la clé, essayer d’être la plus optimiste possible. Allez vers vos amis et n’essayez pas de tout maîtriser. Je pensais que pour moi le seul fait d’être positive à ce sujet était… C’était mieux que d’être négative. Je veux dire que chacun gère ça à sa façon; certaines personnes ne veulent pas en parler et moi ça ne me dérangeait pas d’en parler. Comme je l’ai dit, j’ai une collègue qui travaille avec moi, elle vient de subir sa mastectomie il y a deux semaines et elle m’a appelée.  Je lui ai dit : « Si tu as besoin de réponses à tes questions, ça ne me dérange pas d’en parler. » Donc je pense que d’être positive est beaucoup mieux que d’être négative, sans aucun doute.

Voir transcription

C’était la fin de semaine de l’Action de grâce. J’ai appelé mon époux et je lui ai dit qu’il était mieux de venir à la maison. J’étais vraiment énervée. Il était vraiment énervé et il ne voulait pas que j’en informe les enfants. Il voulait… et j’étais comme… ce fut davantage pénible parce que c’est environ une semaine plus tard que je leur ai finalement dit. Ils étaient en secondaire 1 et 3 à ce moment-là. Il disait : « Je ne pense pas que tu devrais leur dire. » Je lui ai répondu : « Tu dois leur dire, je ne peux pas, je ne peux simplement pas subir une mastectomie et ne pas leur dire. » J’ai subi une tumorectomie et je ne leur ai pas dit parce que… et même ma mère qui est maintenant âgée de 80 ans, il ne voulait pas qu’elle le sache. J’ai dit : « Il faut que je lui dise, je ne peux pas, comment est-ce que tu peux ne pas en informer ta famille? » Ce fut vraiment tourmentant la première semaine. Comment allais-je en informer mes enfants? Je me souviens que je devais retourner au travail ce vendredi soir-là et j’ai dit au chirurgien : « Je ne peux pas retourner au travail maintenant. » Alors environ une semaine plus tard je leur ai dit : « Est-ce que vous vous demandez pourquoi je ne suis pas encore retournée au travail? » Et ils étaient comme : « Ouais » et j’ai dit : « Bien je vais devoir subir d’autres chirurgies. » J’ai ensuite ajouté : « J’ai eu un cancer du sein et je préfère que vous l’entendiez de moi. » Parce qu’à ce point j’avais peur… la famille de mon époux possède une grosse compagnie de construction et nous vivons dans une petite collectivité. Les gens apprennent des choses et ensuite ils en parlent. Je préférais qu’ils l’entendent de moi plutôt que d’en entendre parler par les parents de l’un de leurs amis ou autre. Alors je les ai informés. Je leur ai dit : « Je préfère que vous l’appreniez de moi. » J’ai ajouté : « Je vous dis la vérité et si vous avez des questions, venez me voir. Je préfère vous le dire plutôt que vous pensiez que je cache quelque chose. Vous l’entendez par d’autres personnes et vous ne savez pas ce qui se passe, n’est-ce pas? »