Premiers symptômes

Transcription

Alors en 2011 je me suis aventurée à faire du Reiki. Il s’agit d’un transfert d’énergie. C’est une thérapie de style alternatif. Je travaillais sur moi, ma famille et mes amis et je travaillais sur le dos de la mère d’une amie de ma fille. Elle avait de la douleur et chaque fois que je travaillais sur son dos ou son côté elle ressentait une sensation de brûlure et moi aussi (je ressentais cette sensation de brûlure) dans mes seins. Nous plaisantions à ce sujet et je lui ai dit : « Tu sais quoi? Va te faire examiner ». C’est ce qu’elle a fait et elle a été diagnostiquée d’un cancer du sein.

Mon examen physique devait avoir lieu au mois d’août de l’été 2011. J’avais travaillé sur elle et lui avait donné des traitements de Reiki tout au long de sa chimiothérapie et j’avais mentionné cette sensation de brûlure à mon médecin. Je lui ai dit : « Vous savez que je fais du Reiki et chaque fois que je travaille sur cette patiente, ou à chaque fois que je travaille sur moi et que je passe mes mains au-dessus de mon sein droit, j’ai la sensation que je pourrais allaiter, cette sorte de chatouillement avant que le lait se mette à couler. » Elle m’a répondu : « Oh vous êtes jeune, vous avez 45 ans. Ne vous inquiétez pas de ça. » Elle a ajouté : « Ça pourrait être n’importe quoi mais je vais vous faire subir une mammographie. » Nous ne percevions rien, ni moi, ni elle et elle a alors dit : « Nous allons vous faire subir une mammographie de référence. » Je suis donc allée et j’ai reçu un appel. J’ai pensé : « Ah, qu’est-ce que c’est? » Je suis allée chez le médecin pour obtenir les résultats et elle m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’il y avait un petit quelque chose mais de ne pas m’inquiéter et de revenir dans trois à six mois. Mais mes vitamines B et D étaient basses et nous avons commencé un genre de thérapie vitaminique. Je n’ai pas de surplus de poids et je suis assez active. Je mange plutôt bien. Elle avait confiance, et moi aussi, qu’il n’y avait rien.

Mais nous avons décidé de refaire une mammographie après trois mois parce j’ai pensé : « Je ne peux pas souffrir d’insomnie pendant six mois. Allons-y pour trois mois. » Je suis donc allée en novembre et le jour suivant j’ai reçu un appel de me rendre à son bureau. Encore une fois j’ai pensé : « Ce n’est pas grand-chose. Ils doivent avoir trouvé quelque chose d’autre ou c’est seulement les résultats. » Je ne m’attendais pas à « Vous avez le cancer. » Elle m’a dit ça et quand j’ai entendu les mots « Vous avez le cancer », je peux sincèrement vous dire que je ne me souviens pas du reste.

 

Voir le profil