Traitement du lymphœdème

Transcription

Je ne savais pas que j’avais un lymphœdème. Je savais que quelque chose n’allait pas et j’en ai informé mon médecin de famille ainsi que mon oncologue. Mon bras est tellement lourd, mon dos, c’est comme si le devant transportait de l’eau. Ensuite d’apprendre que ce n’est pas seulement dans ma tête. Initialement il s’agissait d’un effet secondaire de la chirurgie. Ça ira mieux, ça ira mieux, mais que ce soit validé et se faire dire : « Non, nous ne pouvons pas vous aider. Nous pouvons réduire cette sensation. Nous pouvons vous aider à la gérer et apprendre à la connaître. » Ce fut très encourageant parce que j’aurais pensé que cela aurait été quelque peu déconcertant compte tenu qu’au départ vous ne savez pas quoi faire. Est-ce que c’est le cancer qui récidive? Ou non? Pourquoi est-ce que je sens qu’un autre bras est en train de pousser en-dessous de mon aisselle? La sensation était déconcertante. Ensuite d’apprendre que non, c’est validé, c’est un effet secondaire des traitements encore une fois. C’était encourageant de savoir qu’il y a des choses que vous pouvez faire et d’autres que vous pouvez faire différemment pour vivre avec cette maladie, pour la gérer et avoir l’espoir de l’inverser quelquefois et, vous savez, savoir que c’est normal. Oui ce fut remarquable.

Voir le profil