Travail et finances

Transcription

J’ai été très ouverte au travail au sujet de tous mes traitements, avec la reconstruction que j’ai subie ici récemment. Nous blaguons et rions vraiment beaucoup de choses différentes mais les gens se soucient de moi, vraiment, lorsque je ne me sens pas bien, peu importe la raison, que ce soit à cause de la fatigue, une nouvelle chirurgie à l’horizon ou des rendez-vous médicaux qui me touchent. Et même s’il s’agit d’un examen de six mois, je suis nerveuse la semaine qui précède. Je ne m’attends à rien de mauvais, mais on ne sait jamais. Premièrement je ne m’attendais pas au cancer. J’informe mon personnel comme ma famille et mes amis de mes prochains rendez-vous : « Je suis désolée si je suis nerveuse. Je vais vous dire que je suis désolée maintenant au cas où je me fâcherais après vous. Ce n’est pas mon intention. » Ils sont vraiment bons. Je suis reconnaissante, je suis tellement reconnaissante d’avoir des relations non seulement avec mes compagnons de travail, mais ma famille qui me disent : « Ouais, nous savons que peut-être tu es un peu plus stressée à cause de ton prochain rendez-vous ou ton examen, ou peu importe. » Ils ont été bons, ils ont été bons. Est-ce que j’aurais demandé cela dans ma vie antérieure? Je ne sais pas si j’aurais dit aux personnes : « Je ne me sens pas bien aujourd’hui, laissez-moi tranquille. » ou « Je suis désolée. » J’aurais… je ne sais pas si j’aurais fait ça. J’ai dû apprendre à ouvrir cette partie de ma vie à cause de ça afin d’améliorer mes relations de travail, d’améliorer la communication et pour leur laisser savoir où j’en étais sur une base quotidienne.

Voir le profil