Perspectives du parcours de soins

audioclip
Transcription

Cela aurait été bien si j’avais eu, si j’avais eu un peu plus de connaissances au sujet du filet, la façon dont le filet réagit dans ton corps. Je présume vraiment, j’aurais dû faire plus de recherche à ce sujet, mais en fait au moment où je suis allée là, je ne savais pas que j’étais pour avoir un filet dans mon corps. Je pense que c’était... la raison pour laquelle j’ai opté pour une reconstruction par lambeau TRAM* (Transverse Rectus Abdominis Muscle Flap) parce que je ne voulais pas de corps étranger en moi. J’ai pensé que mes seins seraient faits à partir de mon propre corps plutôt que quelque chose d’étranger dans mon corps. C’était quelque chose de vraiment important pour ma part, j’aurais dû faire plus de recherche à ce sujet. Alors je vous dirais de faire votre recherche, regarder différents sites, parler avec des personnes différentes. J’avais parlé avec une femme qui avait eu une reconstruction par lambeau TRAM et qui était très heureuse du résultat.

Maintenant une autre chose également que j’ai oublié de mentionner. J’ai dit que j’avais décidé de faire cela parce que je ne voulais pas de produits étrangers dans mon corps. Mais lorsque je suis retournée pour la deuxième chirurgie mes seins n’étaient pas... le sein droit était merveilleux, l’apparence était naturelle, la sensation est réelle, il est parfait. Le sein gauche était juste une petite bosse et j’ai dit au – c’est fait à Toronto – et j’ai dit au médecin là-bas, que bon, « Mais ils sont tellement différents. Je veux dire qu’ils ne sont pas... ce n’est pas un sein ». Elle m’a dit : « Nous pouvons diminuer l’autre ou nous pouvons faire qu’il concorde avec le sein droit. » Je lui ai répondu : « Je veux des seins, je ne veux pas des petites bosses. Je n’ai pas subi tout ça pour avoir des petites bosses. »  Et elle a dit : « Alors la seule façon que nous pouvons vous donner un sein gauche c’est de mettre un implant. » Ici j’ai résisté ou devrais-je dire, ici j’essayais de penser, j’essayais ou pensais que mon sein serait façonner à partir de mon propre corps. Maintenant j’ai un implant de toute façon parce qu’elle a dit qu’il n’y avait pas d’autre manière de me donner un sein gauche. Je pense que j’aurais dû le savoir depuis le début. Je ne pense pas que cela aurait dû être une réflexion après coup. Premièrement lorsqu’elle a mis l’implant, il était trop gros et elle l’a mis trop haut. Alors j’ai dû y retourner pour qu’elle baisse l’implant. J’ai comme été bernée sur ça parce que j’ai dit : « Maintenant j’ai un filet dans mon corps en plus d’un implant et ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. »

*      Reconstruction par lambeau TRAM : une section du bas ventre contenant des vaisseaux sanguins, de la peau, du gras et du muscle est coupée et utilisée pour la reconstruction mammaire.

Voir profil