Conseils aux professionnels et à la société

audioclip
Transcription

Je pense que lorsque quelqu'un a une maladie chronique ou a besoin d'un proche aidant – qu'il a un proche aidant – je pense que non seulement la personne malade devrait recevoir de l'aide, mais les médecins impliqués, les infirmières et le soutien social – les services sociaux – lorsqu'ils réalisent qu'il y a un proche aidant impliqué, j'espère qu'un jour, dès le début, ce soit une chose automatique : « Bon, voici les services disponibles pour la personne dont vous prenez soin mais voici également les services disponibles qui sont très importants pour vous. » Parce que vous entendez toujours ça : « Ah, vous ne pouvez pas faire ça tout seul. » Vous ne pouvez pas et vous ne le réalisez pas jusqu'à ce que vous soyez en plein dedans et que vous ne sachiez où vous tourner, ou qu'il soit trop tard. Et je ne dis pas ça comme si ma vie était finie. Pour moi, je ne fais que recommencer ma vie, ou je reconstruis ma vie. Mais je suis devenue très malade comme proche aidante et je n'ai pas reçu le soutien que tous les proches aidants devraient recevoir. Oubliez, par exemple, de recevoir un soutien financier, seulement de la reconnaissance et tout le monde le dit.

Voir profil