Conseils aux amis et à la famille

Transcription

Je vais utiliser ma famille. Comme je l'ai déjà dit, un des membres de ma fratrie n'est pas du tout impliqué dans la routine des soins. Cela ne veut pas dire que cette personne ne peut pas être impliquée dans la situation de la prestation des soins. Donc pas impliquée dans les soins mais peut définitivement être impliquée au niveau de la situation de la prestation des soins; c'est-à-dire reconnaître que je dois manquer un... si je manque un dîner de famille, ce n'est pas grave. Ne le prend pas personnellement; c'est à cause de ce qui se passe, ou c'est parce que nous avons manqué de courant, ou peu importe ce que c'est. Alors fournir du soutien de cette façon au proche aidant, je pense que c'est probablement un des meilleurs conseils que je pourrais penser donner à la famille et aux amis de ce proche aidant. Peut-être que si quelqu'un peut alléger le poids du proche aidant – peut-être qu'ils ne sont pas capables de dispenser des soins – mais si quelqu'un peut... si quelqu'un offre, par exemple, d'amener mon fils à sa partie de hockey étant donné que je ne peux pas y être en temps parce que ma mère était debout toute la nuit et je dois attendre l'infirmière pour prendre la relève, c'est un grand soutien, n'est-ce pas? Parce que ça veut dire que c'est une chose de moins qui m'obsède parce que je manque ou je sacrifie quelque chose qui affecte une autre personne.