Conseils aux autres proches aidants

Transcription

Ouais, ne soyez pas têtue comme je l'ai été; ne refusez pas de l'aide. N'écartez pas l'idée que vous pourriez être épuisé, parce que ça arrive. Si vous êtes un proche aidant 24 heures par jour, sept jours par semaine et que vous y mettez autant d'ardeur que moi, vous allez devenir épuisé et vous ne le saurez même pas. N'écoutez pas votre conjoint s'il refuse les soins à domicile; faites-le. C'est très bien, bien entendu, je n'apprécie pas beaucoup les soins à domicile parce que ça veut dire que je dois quitter la maison. Également, s'ils vous envoient une personne différente chaque fois, vous ne pouvez pas simplement laisser la maison et laissez un étranger dans votre maison pendant que vous êtes parti faire du magasinage. Vous devez donner à cette personne une demi-heure à une heure d'orientation, leur dire ce qu'ils ne sont pas supposés faire et ce qu'il est supposé faire. Par exemple, le règlement dans cette maison c'est qu'il ne va pas dans les armoires, dans le réfrigérateur, parce qu'il a arraché les portes des armoires – des choses comme celle-là – et ça me coûte 60 $ pour les faire réparer. Il ne doit pas aller dans la salle de bain seul parce qu'il tombera et il deviendra méchant. Alors, […] quand vous avez affaire à une nouvelle personne c'est incroyable tout ce que vous devez lui dire dans un court laps de temps pour que les choses ne tournent pas mal pendant que vous êtes parti. Je veux dire que ce n'est pas différent de laisser un enfant avec une gardienne. Vous ne laissez pas votre enfant avec un étranger, n'est-ce pas? Et vous ne laisserez sûrement pas votre enfant échapper à votre contrôle dans votre maison non plus.