L'évolution des soins au fil du temps

Transcription

Vers 1981 la sclérose en plaques a été diagnostiquée et en 1988 elle a dû quitter son travail. Celui-ci était beaucoup trop stressant, ça l'aurait été pour n'importe qui. Ce stress exacerbait la sclérose en plaques et la maladie s'est développée probablement plus rapidement qu'elle n'aurait dû. Alors elle a dû quitter son travail en 1988 et j'ai pris ma retraite en 1990. Nous avons quitté [ville en Alberta] pour la côte en 1990. Nous avons fait construire une maison sur une île, qui est une des îles […]. Je ne sais pas si vous connaissez la géographie de la région. Nous y avons vécu pendant 8 ans et, en 1994, sa maladie a progressé au point où elle a dû commencer à utiliser un fauteuil roulant. Elle pouvait encore faire les transferts de son fauteuil roulant aux chaises, etc., mais à cause de sa peur de tomber elle a dû commencer à utiliser un fauteuil roulant. Alors en ce sens, j'ai commencé à être un proche aidant en 1994.

Non, voyez-vous ceci a été un processus graduel pour moi, à partir du premier jour avant 1994, parce que nous savions qu'elle l'avait. Mais jusqu'en 1994, elle était capable de faire des choses. Elle pouvait marcher, elle pouvait faire la cuisine, elle pouvait fonctionner. Mais lorsque c'est devenu au point d'utiliser un fauteuil roulant parce que son équilibre était instable – son équilibre est devenue très instable et j'avais très peur qu'elle tombe et se frappe la tête sur quelque chose – j'ai dû alors la convaincre d'utiliser un fauteuil roulant. Et vous ne pouvez poussez les gens à utiliser un fauteuil roulant jusqu'à ce qu'ils soient prêts. Ils doivent être prêts « ici en haut » sur le plan émotif à accepter qu'ils sont rendus là; que c'est rendu là.

Voir le profil