Impact financier

Transcription

Oui, le Programme d'appareils et d'accessoires fonctionnels de l'Ontario nous a permis d'acheter : il a, [nom du mari] a un fauteuil motorisé pour la maison; il a un ancien gros fauteuil roulant motorisé que nous avons depuis plusieurs années qu'il utilise sur la pelouse à l'extérieur, et il a même une fixation de remorque – je pense qu'il est le seul gars avec un fauteuil roulant motorisé qui a une fixation de remorque – et il s'amuse avec ça à l'extérieur. Nous en avons également un pour la fourgonnette. Donc, nous avons un plus gros fauteuil motorisé que celui qu'il utilise dans la maison et nous pouvons le prendre pour aller magasiner ou n'importe où nous avons besoin d'aller.

Dans la fourgonnette il y a un monte-charge. Donc je pense que le monte-charge était près de 4000 $, et nous avons dû le payer. Mais le fauteuil pour le monte-charge, encore là, je pense que nous avons payé seulement 600 $ et il vaut probablement 2000 $. Alors le gouvernement a contribué à ça et bien entendu toutes les dépenses reliées à une maladie chronique sont déductibles d'impôt. Nous gardons donc tous nos reçus pour les médicaments que nous achetons et les frais d'exécution d'ordonnances, et tout. Ça s'additionne considérablement. Certaines années nous avons déboursés autour de 10 000 $ pour les fauteuils roulants motorisés, les marchettes et les médicaments.

Oui c'est dispendieux mais nous sommes chanceux. Il a un bon revenu de retraite et nous vivons simplement, et ces choses deviennent prioritaires. Alors si je regardais un beau manteau de fourrure, ce ne serait absolument pas sur notre liste de priorités. Un nouveau fauteuil roulant motorisé passe avant, n'importe quand. Tu n'as qu'à faire des choix. Je suis désolée pour les personnes qui n'ont pas un revenu de retraite décent, et leur incapacité d'acheter une fourgonnette qui peut prendre le fauteuil roulant. C'est difficile, oui très difficile.

Voir le profil