Impact social et changement de style de vie

Transcription

Lillian: Mais je pense qu'avoir une personne handicapée dans le réseau familial -  Que pensent les membres de ma fratrie et les siens au sujet de notre situation et de notre fils? - parce que je pense que lorsque vous penser à la prestation de soins chez des adultes plus âgés, comme lorsque vous êtes proches aidants pour vos parents qui vieillissent, il y a un certain nombre de facteurs qui apparaissent, n'est-ce pas? Alors qui est-ce qui devient la bonne fille ou le bon fils qui prend soin des parents et qui fait les sacrifices, comment ça se passe et comment vous équilibrez le tout parmi tous. Mais c'est une orientation différente lorsqu'il s'agit de votre enfant. Michael parlait de notre fils aîné, qui était initialement vraiment – je veux dire que lorsqu'il était très jeune il était, je pense que je l'ai mentionné, à la naissance il était visiblement très inquiet. Lorsqu'il est venu et qu'il a vu cet enfant avec tous ces tubes, il était très inquiet et perturbé. Je pense que cela a été un peu traumatisant pour lui. Ensuite il a passé une période où il était plutôt « Ah ouais, c'est mon frère handicapé », comme si rien n'était. Il n'est tout simplement pas intéressé. Et...

Michael:     Une indifférence bénigne en quelque sorte.

Lillian:        Ouais, une indifférence bénigne. Il ne voulait pas essayer de mettre une couverture sur sa tête. Je veux dire comme les membres de la fratrie le font entre eux, mais il ne voulait pas faire ce genre de chose à Oliver. Mais je pense qu'il trouvait que son frère recevait beaucoup d'attention. Et lorsqu'Oliver a commencé à l'école spécialisée dont je vous ai parlé, ils ont voulu essayer un jour d'intégration parce que l'intégration c'est le modèle du jour. Alors ils ont voulu essayer de l'intégrer à l'école locale qui se trouvait justement à être l'école de son grand frère.