Voyage, vacances et répit

On est parfaitement conscient, comme par exemple, on s’en va en Allemagne à l’automne;  moi je ne suis pas assurable, ça fait qu’on sait que peut-être que je vais y aller, peut-être que je ne vais pas y aller, on ne le sait pas. Mais ça, on a accepté ça, on a fait le deuil de ça, quand bien même qu’on… On ne veut pas se priver de vivre au cas où il m’arriverait quelque chose de plus grave. On a accepté de faire des concessions, puis de dire : « Bien ok, on va perdre l’argent ». On perdra l’argent, c’est tout. À date, ce n’est pas arrivé, mais c’est difficile pour moi de voyager parce que c’est fatigant, tu sais ça me prend deux jours pour m’en remettre. Mais après ça, il faut que je m’alloue une petite période de repos, à la maison ou à l’hôtel où on est. Puis après ça, bon on fait notre itinéraire à chaque jour. Qu’est-ce qu’on va aller visiter, puis tout ça. Il faut qu’on se prépare.

Voir profil