Conseils aux autres proches aidants

Écoutez, moi je pense que chercher de l’aide, ne pas essayer de répondre à tous les besoins tout seul, et puis… d’aller en chercher, que ce soit le CLSC, que ce soit les aidants naturels. Il y a beaucoup, beaucoup de cheminement, en tout cas au Québec, qui se fait présentement depuis deux ans au niveau des aidants naturels. Je dis deux ans, mais en [région du QC] ça existe depuis longtemps. Je ne connaissais pas ça, puis il y a plein de gens qui sont aidants naturels puis qui ne savent même pas qu’ils le sont, aidants naturels. C’est sûr qu’ils ne vont pas faire appel à ce service-là. Et puis, mais moi, dans les aides que j’ai eues, c’est des aides d’organismes externes qui offraient des aides soit pour des hommes, soit pour une problématique émotive, ou émotionnelle, en tout cas, relationnelle, soit pour les aidants naturels et tout ça. C’est ces besoins-là pour moi, ces services-là ont été beaucoup plus aidants que la thérapie psychologique. Je suis allé consulter un psychologue aussi, puis … Mais… d’aller participer à des organismes ou à des groupes d’entraide, plus spécifiques ou plus ciblés. En tout cas, allez-y! Allez sur Internet, c’est facile pour ceux qui sont capables d’y aller. Puis proches aidants ou aidants naturels, puis il y a plein de trucs pour les aidants naturels puis là pour personnes âgées, mais oui, pour n’importe quelle clientèle aussi. Il y en a pour différentes problématiques de santé, puis il y en a d’autres pour en général et tout ça. … Je pense qu’il ne faut absolument pas essayer de répondre à tout par soi-même. C’est l’erreur que j’ai faite au début, d’essayer de répondre le plus possible. Aussitôt qu’il y avait une demande je les absorbais puis j’essayais d’y répondre tant bien que mal, puis je le faisais d’une façon boîteuse, puis je me perdais dans tout ça.

Voir profil