L'avenir et la prestation de soins

Transcription

Alors dans les deux mois dont je vous parle, bien il a fallu aller voir les travailleurs communautaires, les ergothérapeutes des trois hôpitaux parce qu’on ne savait pas dans quel hôpital ça se passerait, alors se sont multipliées les démarches à chacun. Alors on le vit une fois, on va peut-être le revivre une deuxième fois. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Mais chose certaine, bien on continue à cheminer à travers ça. « When there is a will there is a way. »

Comment je vois le futur? Un jour à la fois, je pense. C’est sûr que quand tu t’aperçois que ta santé diminue puis que, dans son cas, tu vis avec un cancer qu’on ne sait jamais jusqu’où ça peut s’étendre. C’est sûr que tu te poses des questions sur la spiritualité, sur la souffrance, sur comment je peux réussir à poursuivre mon engagement, comment je vois l’avenir? Je vois l’avenir jusqu’au bout, jusqu’au bout de l’engagement.  Ça ne donne rien de s’inquiéter pour un avenir que tu ne peux pas contrôler de quelque façon que ce soit. Il faut que tu laisses du … Il faut que tu fasses confiance à la vie, il faut que tu t’abandonnes d’une certaine façon. Tu fais du mieux que tu peux au fur et à mesure. Puis ce qui arrivera, arrivera. Je veux dire, on s’est débrouillé dans les années passées et on va continuer à se débrouiller. Il faut faire confiance, il faut cheminer à travers ça, puis c’est important de continuer, parce que quand tu aimes, tu aimes. Puis l’amour, c’est inconditionnel puis c’est jusqu’à la fin. Puis même après la fin, la personne qui va quitter va continuer à t’inspirer et c’est bien ainsi, parce que tout ce qu’elle t’aura légué te sera ancré en toi et t’aide à grandir. Alors comment je vois l’avenir, c’est comme ça. L’inspiration qu'il me donne maintenant va continuer à me donner encore, à me faire grandir encore après. Et j’accepte qu’est-ce qui va se passer. C’est sûr, c’est sûr que… c’est ça. Je n’ai pas autre chose à rajouter je crois.