Qu'est-ce qui a fonctionné pour les proches aidants

Nous partagions les soins et nous contournions les moments difficiles. En ce moment, je trouve que c'est très difficile parce que je suis complètement à court d'énergie. Nous prenons chacun notre tour. Quelquefois nous ne faisons qu'en parler. Comme aujourd'hui, j'étais très fâchée de ce qui est arrivé à la résidence. Je suis venue, j'ai pleuré et je me suis emportée « D'accord ! » Vous continuez d'y penser, n'est-ce pas?

[…] Compte tenu de l'expérience que nous avons eue avec ma mère, nous avons pu poser des questions semblables en Hollande. J'étais avec ma mère en premier. J'étais celle qui cherchait les ressources et tout le reste. Donc je disais : « Ok, nous avons ceci au Canada. Est-ce que nous avons quelque chose de similaire là-bas? » En étant conjointement proches aidants, ceci diminue le stress sur l'un et sur l'autre. S'il est occupé à faire quelque chose, je vais dire « Ok, je m'en occupe », et quand je veux du répit, il dira « Ok, je vais le faire ». Ça aide.

Voir profil