Inez

Inez
Âge
81
Prestation de soins à l'âge de:
73

Inez (81 ans) a été fermière toute sa vie. Elle est mariée depuis 63 ans et elle a quatre enfants adultes qui demeurent tous loin de sa ferme. Inez est devenue de plus en plus impliquée dans les soins de son époux depuis les neuf dernières années tout en continuant de s'occuper des opérations à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de leur domicile. L'époux d'Inez (85 ans) souffre de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années et sa mobilité est maintenant réduite. Sa mémoire commence également à être touchée par la maladie.

 

Inez avait 18 ans lorsqu'elle s'est mariée. Le couple a aménagé dans une petite maison sur la terre de ses beaux-parents et c'est là qu'ils ont eu leurs trois premiers enfants. Ils ont ensuite bâti une plus grande maison et ils ont eu leur quatrième enfant.

 

Les intérêts d'Inez et ses aptitudes de proche aidante ont commencé quand sa petite sœur est née. Elle était alors âgée de six ans et elle a pratiquement endossé le rôle de mère. Elle a ensuite pris soin de ses parents et de ses beaux-parents dans leurs vieux jours. Inez a repris son rôle de proche aidante il y a neuf ans lorsque son époux a été diagnostiqué de la maladie de Parkinson. Pendant cette période, elle a appris qu'elle était diabétique, ce qu'elle a trouvé difficile à croire au début parce qu'elle avait toujours eu un mode de vie sain.

 

Inez aimerait avoir un meilleur soutien médical pour les problèmes de santé de son époux et les siens. Il y avait un médecin dans le village situé à 80 kilomètres de chez eux mais ils ont été incapables de trouver un remplaçant depuis que leur médecin a pris sa retraite. Dans le village le plus près, le nombre de médecins est passé de dix à trois au cours des dernières années. Le fait que les médecins actuels proviennent d'autres pays n'aide pas Inez parce qu'elle trouve difficile de s'adapter à leur attitude et à leur façon de travailler, qui sont très différentes du médecin précédent. En conséquence, Inez a l'impression qu'elle a dû résoudre la plupart des problèmes médicaux elle-même. Par exemple, en utilisant adroitement l'information de ses amis et d'Internet pour gérer son diabète, elle a réussi à contrôler son taux de sucre dans les cinq mois qui ont suivi son diagnostic. Sur la base de sources d'information similaires, Inez a également eu l'idée de varier les médicaments que son époux prend quotidiennement pour essayer de réduire les symptômes d'étourdissements.

 

Inez continue de garder un mode de vie sain et prépare tous les repas elle-même. Elle a un éventail d'intérêts et elle aime faire des travaux manuels, même si maintenant elle n'a pas toujours le temps de faire les choses qu'elle aime. Ça peut la contrarier de toujours faire les même choses tous les jours, et dans ces moments il lui arrive de penser qu'il n'y a pas d'espoir d'amélioration. Cependant, sa personnalité est telle qu'elle ne se fâche jamais ou n'est jamais stressée. Afin de rester calme lors de situation difficile, Inez se demande : « Est-ce que ça a réellement de l'importance? Est-ce que c'est réellement, réellement important? » Sa réponse est souvent négative, alors elle se calme rapidement.

 

Inez croit qu'elle a fait le choix il y a 63 ans de se marier avec son époux pour le meilleur et pour le pire et elle est déterminée à demeurer auprès de lui jusqu'à la fin. Pour cela, elle a confiance en la force du lien unique et privilégié qui la lie à son époux depuis très longtemps.

Videoclips

Cliquez sur le titre d'un videoclip pour aller à la page.  Cliquez sur le bouton sous-titres pour ouvrir ou fermer la section sous-titres. 

Voir transcription

Envisagez chaque situation, mais une des choses c'est d’être patient, seulement d’être patient. » Comme je le disais « quelle importance ». Est-ce que c'est si important pour que vous soyez stressés, ou que vous soyez en colère, ou déprimés. Non, non ça n'a pas d'importance du tout. Cramponnez-vous et faites contre mauvaise fortune bon cœur. Il y aura une fin et vous ne savez jamais quels bienfaits vous retirerez de la façon dont vous aurez agit.

J'ai travaillé dans un bureau du gouvernement pendant 17 ans et j'ai eu une plainte contre moi. Elle provenait du siège social. Le patron pour lequel je travaillais me dit : « Nous avons eu une plainte à ton sujet. » J'ai demandé : « Qu'est-ce que c'est? » Il m'a répondu : « Ils se demandent pourquoi tu es toujours de bonne humeur ». Différentes personnes arrivaient et – c'était un endroit dont la clientèle était principalement masculine – ils arrivaient fâchés et m'engueulaient. Et je restais calme et répondais à leurs questions, je leur montrais les règlements si c'était le cas et tout. Donc à quelques reprises j'ai entendu dire qu'ils rencontraient mon patron et qu'ils disaient : « C'est quoi son problème? Je suis allé l'engueuler et je suis ressorti avec le sourire. Est-ce qu'elle se fâche parfois? Est-ce qu'elle se met en colère parfois? » « Non, je travaille avec elle depuis plusieurs années et elle ne se fâche jamais. Non. » Qu'est-ce que ça vous fait? Ça ne fait qu'aggraver la situation. Non, je suis toujours heureuse. C'est une chose que je peux dire. Peu importe votre situation, essayez seulement d'être heureux.

Voir transcription

Bien la situation concernant les médecins ici est maintenant très mauvaise. Il y a quelques années, il y avait dix médecins, il n'en reste plus que trois maintenant. Et c'est pratiquement impossible d'avoir un rendez-vous. Plusieurs personnes prennent avantage de la situation et vont à l'urgence quand ce n'est pas une urgence, et je ne ferai pas ça. Je ne ferai pas ça. Mais le médecin que nous voyions, depuis que nous avions laissé celui du Nord, est maintenant à la retraite. Alors qu'est-ce qu'on fait? Il y a trois médecins là-bas, deux sont d'Afrique du Sud, et l'autre de Cuba. Ils ne connaissent pas vraiment le style de vie de l'Ouest canadien. Je veux dire que leurs connaissances médicales peuvent être excellentes, mais ils ne connaissent pas beaucoup les causes et les effets qui affectent les personnes et leur santé.

Je n'ai même pas essayé d'obtenir un rendez-vous avec un médecin. Je suis dans une situation où je dois compléter un formulaire pour une personne handicapée et je dois avoir un médecin qui écrira 3-4 pages de choses à ce propos. Bon je ne sais pas quand, ni même si je vais jamais être capable de le faire. Ils le voulaient avant 30 jours. Bien ça fait 15 jours maintenant. Et alors, je ne sais pas si le médecin peut faire quoi que ce soit. Si nous n'allons pas voir le médecin qui a pris sa retraite, les autres médecins ne savent rien de mon mari. C'est certain, ils ont les papiers à la clinique, mais ils devront prendre une heure pour les lire avant qu'ils comprennent finalement ce dont il a besoin ou quelque chose. C'est donc un problème; c'est un vrai problème, ouais. Alors je dépends surtout de moi-même pour trouver et faire ce qu'il y a de mieux.

Voir transcription

Ma voisine m'a donné une horloge. Je ne sais pas si vous l'avez remarquée quand vous êtes arrivée, là sur le mur dans la salle de rangement. C'est une petite horloge carrée en bois, et tous les chiffres sont tombés n'importe comment. Dans le bas de l'horloge on peut lire « Who cares? » (Quelle importance). Elle me l'a donnée. Elle m'a dit : « C'est toi. Tu n'es jamais stressée. Quelle importance. » Donc quand je fais face à des difficultés, je pense à l'horloge qu'elle m'a donnée et « Quelle importance? Est-ce vraiment important? Est-ce vraiment, vraiment important? Non, ça n'a pas d'importance. Soyons reconnaissants pour ce que nous avons. »

Intervieweur – D’accord. Et selon votre propre expérience, quels conseils donneriez-vous aux autres proches aidants ou les amis et la famille?

Envisagez chaque situation, mais une des choses c'est d’être patient, seulement d’être patient. Comme je le disais « quelle importance ». Est-ce que c'est si important pour que vous soyez stressés, ou que vous soyez en colère, ou déprimés. Non, non ça n'a pas d'importance du tout. Cramponnez-vous et faites contre mauvaise fortune bon cœur. Il y aura une fin et vous ne savez jamais quels bienfaits vous retirerez de la façon dont vous aurez agi.

J'ai travaillé dans un bureau du gouvernement pendant 17 ans et j'ai eu une plainte contre moi. Elle provenait du siège social. Le patron pour lequel je travaillais me dit : « Nous avons eu une plainte à ton sujet. » J'ai demandé : « Qu'est-ce que c'est? » Il m'a répondu : « Ils se demandent pourquoi tu es toujours de bonne humeur ». Différentes personnes arrivaient et – c'était un endroit dont la clientèle était principalement masculine – ils arrivaient fâchés et m'engueulaient. Et je restais calme et répondais à leurs questions, leur montrais les règlements si c'était le cas et tout. Donc à quelques reprises j'ai entendu dire qu'ils rencontraient mon patron et qu'ils disaient : « C'est quoi son problème? Je suis allé l'engueuler et je suis ressorti avec le sourire. Est-ce qu'elle se fâche parfois? Est-ce qu'elle se met en colère parfois? » « Non, je travaille avec elle depuis plusieurs années et elle ne se fâche jamais. Non. » Qu'est-ce que ça vous fait? Ça ne fait qu'aggraver la situation. Non, je suis toujours heureuse. C'est une chose que je peux dire. Peu importe votre situation, essayez seulement d'être heureux.

Voir transcription

Je dois être très patiente et quelquefois répéter quatre ou cinq fois. « Maintenant est-ce que tu as compris? » « Oui », mais deux heures plus tard il me demandera la même question encore une fois. Donc, ça prend beaucoup de patience et ce n'est pas facile. Ce n'est pas facile mais c'est un témoignage d'amour.