Questions juridiques

audioclip
Transcription

Ce qui est devenu évident à l'hôpital c'est qu'il serait incapable de retourner à son appartement et qu'il n'avait pris aucune disposition; ce qui m'a personnellement un peu frustrée parce que je lui avais parlé du problème de sa mère qui n'avait pas pris de disposition, et que lui devrait vraiment le faire. Donc en bout de piste personne n'a l'autorité légale de prendre des décisions pour lui. Ce qui a eu pour effet qu'un groupe d'amis s'est réunit pour lui offrir du soutien pour en quelque sorte décider comment nous allions partager la responsabilité de ses besoins. Le résultat final présentement c'est que nous sommes en train de parler avec un avocat qui évaluera s'il est encore capable de prendre des accords de représentation pour qu'une autre personne s'occupe des aspects financiers et je prendrais soin de sa santé.

La raison pour laquelle je pense qu'il est important d'inclure cette histoire c'est parce qu'aucune disposition n'avait été prise. Il n'y avait aucun accord de représentation, aucune directive préalable, procuration... et à cause du fait que... Les membres de la famille qui étaient actuellement proches sont maintenant tous partis et il a 56 ans. Et dans notre monde urbain, ceci deviendra de plus en plus fréquent parce que les familles ne demeurent pas au même endroit et qu'ils sont éloignés. Et pour toutes sortes de raisons différentes lorsque quelqu'un tombe malade, nous n'avons pas la sorte de réseau familial communautaire qui existait il y a 50 à 100 ans. Donc, je pense qu'il y aura de plus en plus de cas où ce sera un cercle d'amis qui devra prendre la relève et déterminer comment faire en sorte que les choses fonctionnent pour cette personne.

 

Voir profil