Problèmes du système de santé

audioclip
Transcription

Alors que la situation de mon mari se détériorait, nous avions eu notre premier – notre premier véhicule était un Grand Caravan et il était adapté mais il conduisait; il pouvait faire le transfert. Lorsqu'il fut incapable de faire le transfert, le véhicule est devenu désuet. Nous ne pouvions nous permettre – ce sont des véhicules très dispendieux – nous ne pouvions nous en offrir un autre et personne ne pouvait nous dire comment faire. À la fin, [la compagnie d'ingénierie] a coupé son fauteuil roulant en deux avec 40 roulements à bille. De mettre des roulements à bille au siège d'auto, ce n'était que la base pour qu'il puisse se hisser à côté, se glisser dessus et conduire assis sur celui-ci. Qu'il puisse continuer de conduire sans que j'aie toujours à conduire a fait une telle différence dans nos vies. Cela a fait une grande différence pour lui, et cela a fait une grande différence pour le gouvernement parce qu'il travaillait.

Qu'aurait-il fait en assurance-invalidité? C'est tellement peu clairvoyant de ne pas avoir ces programmes. Tu finis par avoir besoin des professionnels en santé mentale, avoir besoin ou te retrouver sur l'assurance-invalidité ou l'assurance sociale. Il n'y a aucune raison si le seul problème est de te rendre au travail en temps. Alors toutes ces choses sont mes bêtes noires. Toutes les choses que je mentionne. C'est tellement important de voir les choses en perspective, les répercussions. De plus, la maladie n'affecte pas seulement la personne, ça n'affecte pas juste la famille, cela affecte tout le monde.

Voir profil