Soutien de la part de la famille et des amis

Transcription

Est-ce que je ne me trouve pas d'emploi et passe au travers des actifs, ou est-ce que je me trouve un emploi et le laisse tout seul à la maison, ou est-ce que je trouve quelqu'un pour m'aider? Il n'y avait pas d'aide disponible. Alors, afin d'obtenir de l'aide, il faudrait que ce soit quelqu'un de la famille qui est prêt à le faire pour rien essentiellement ou pour un prix très bas... ou tu prends une chance et tu le laisses à la maison. Tu ne sais tout simplement pas quoi faire parce que les options sont extrêmement limitées. Donc, non seulement il y avait un impact émotif dans ce scénario, mais il y avait aussi un immense, immense aspect financier, et beaucoup de stress sous tous les aspects. Le stress psychologique, le stress financier, c'était la ville du stress, totalement. J'avais été totalement stressée pendant toutes ces années. C'était vraiment ridicule.

Bref, j'ai finalement permis à la sœur de mon mari de s'occuper de lui après sa sortie du centre de réadaptation parce que j'étais dans une situation désespérée. Maintenant, ce n'est pas quelque chose que je recommanderais à personne, bien que je pensais que c'était mon unique option à ce moment-là. Cela s'est avéré poser un grave problème parce qu'elle me rendait la vie difficile et qu'elle faisait de l'ingérence. Mon mari m'avait donné une procuration mais elle faisait de l'ingérence dans tout ce que je faisais et elle remettait en question tout ce que je faisais. Elle considérait que son argent ne devait pas être utilisé pour subvenir aux besoins de ses enfants ou pour payer ses choses, pour entretenir ses biens, comme par exemple pour payer les taxes de la maison que nous possédions ou la propriété que nous possédions. Des trucs comme ça.

Il y a donc eu beaucoup d'ingérence de la part de sa famille. Et pourtant, ils n'ont offert aucune aide, d'aucune façon. Non seulement je devais faire face à la situation avec lui, mais c'était exacerbé par le fait  qu'ils n'ont fait que rendre ma vie extrêmement difficile. C'était très difficile à gérer et ils ont même été jusqu'à se plaindre au Curateur public que j'étais – disons qu'ils ont inventé beaucoup d'histoires qui n'étaient pas vraies. Ils ont menti à propos d'un certain nombre de choses. Ils ont dit des choses, comme par exemple, que j'avais mis en vente une propriété dont nous étions copropriétaires, et ce n'était pas vrai. Mais ils ont dit ça au Curateur public, et ensuite ma belle-sœur a décidé de bloquer les communications alors que mon mari demeurait avec elle.