Impact sur la santé

Transcription

Je pense que vous dormez de moins en moins, l'anxiété augmente de plus en plus, et le fardeau devient de plus en plus lourd. Quelquefois vous avez ces palpitations accablantes dans la poitrine. C'est simplement comme – vous le sentez, vous ressentez les battements de votre cœur. Vous pensez que votre poitrine – vous avez de la douleur à la poitrine toujours du côté gauche. Vous pensez que c'est une crise cardiaque. Vous vous rendez à l'urgence, ils vous font les tests et vous disent : « Bon, vous savez, c'était peut-être des douleurs œsophagiennes, ça peut être du stress. »  J'ai également eu des démangeaisons. C'était comme si mes deux bras étaient tombés dans une ruche ou quelque chose du genre et j'ai dû prendre des médicaments pour ça. On m'a dit que c'était à cause du stress. Bien sûr ça démange, c'est horrible et irritable – et les nausées et vomissements sont intermittents. Un jour vous pensez que vous allez pouvoir manger, alors que vous ne pouvez manger de la journée et vous ne savez pas ce qui ne va pas. Les gens me disaient : « Bien, mange c'est tout. » C'est comme lorsque vous êtes enceinte, que la nausée est juste là et vous ne voulez pas sentir quoi que ce soit, vous ne voulez rien voir, vous ne voulez tout simplement pas manger.

Il y a des jours où vous pouvez manger toute la journée. J'ai pris 60 livres en six ans, je suppose que ça représente dix livres par année pour moi. Environ deux ans après le début de sa maladie, Dave voulait toujours que je le soulève. J'ai fait un usage abusif des biceps – très douloureux – et j'ai également eu des maux de dos. C'est de la douleur chronique au dos. Il y a tellement de choses qui arrivent à votre corps. Je n'étais jamais pour lui dire : « Non, je ne vais pas le faire », que je n'étais pas pour le soulever, le pousser ou le tirer. Mais mon corps en a pris un coup, me pencher sur le lit, me pencher dans la baignoire. C'est beaucoup.

Voir le profil