Hormonothérapie

Transcription

Cinq ans de Létrozole, c’est un défi. Ça me donne des bouffées de chaleur et ils disent qu’il est possible d’avoir des douleurs musculaires et aux articulations comme effets secondaires. Mais si j’appelle à ce sujet et que je dis que j’ai des douleurs musculaires et aux articulations, alors ils me répondent que je souffre probablement d’arthrite; possiblement de l’ostéoporose et un taux élevé de cholestérol sont les résultats possibles. J’ai déjà un taux de cholestérol élevé et j’avais parlé avec mon médecin avant qu’ils le trouvent. J’avais décidé de ne pas prendre de médicament et que je le gérerais par la nutrition et l’exercice et des choses comme ça. Donc lorsque l’oncologue m’a dit que mon taux élevé de cholestérol pouvait possiblement être le problème et que je lui ai dit : « J’avais déjà un taux de cholestérol élevé », il m’a répondu : « Bon, vous n’avez qu’à prendre le médicament pour ça. » J’ai répliqué : « Bon, je ne veux pas prendre de médicament. » Il m’a dit : « Bien, vous devez en prendre. » Donc c’est seulement… ils sont tellement ancrés dans leur modèle médical que ça en devient un défi.

Voir le profil