Stratégies d’adaptation

Transcription

Ginette : Bien moi, il faut dire aussi que je suis croyante. Et à un moment donné, ça faisait un an et demi certain, que j’étais tout le temps là-dedans, puis après ça, bien ça a été la radiothérapie, puis la radiothérapie. Le personnel était extraordinaire! (C’est à hôpital), la radiothérapie, merveilleux! Compatissant! Vraiment…

Ah oui! Je disais que j’étais croyante! Puis là ça faisait un an et demi là que j’avais fait le tour des ressources que je pouvais avoir, peut-être 2 ans. Je dis un an et demi, peut-être 2 ans. Alors là, moi je suis du genre, j’ai dit au bon Dieu : « Écoute bien, ça fait presque 2 ans là, je suis quasiment couchée à plat ventre, là, là, fais ton bout toi là, là. Moi j’ai tout fait! Tout fait ce qu’il y avait à faire, puis regarde ce que j’ai l’air. Là, là, je voudrais que tu mettes quelqu’un sur mon chemin pour essayer au moins de m’aider à ce que cette plaie-là guérisse, puis que je sois capable au moins de me bouger le bras. »

Et moi je suis du genre comme ça, et puis 2 jours plus tard, je demeure avec Janine, ici. Janine se lève et elle dit : « Ginette, je ne file pas ce matin, j’ai rendez-vous chez mon médecin. Est-ce que tu voudrais conduire la voiture? » J’ai dit : « Oui, je suis capable de conduire. » Alors on va à sa clinique, et à un moment donné, il y avait dans le coin une porte. C’était un monsieur (nom), c’était marqué : « Physiothérapeute avec approche ostéopathique et acupuncteur. » Et là dans ma tête ça a fait comme un déclic. J’ai dit : « Ouais, je pense que je viens… ».

Janine : C’est sa réponse…

Ginette : Je ne l’avais jamais entendu ce gars-là, là. Alors j’ai pris rendez-vous, j’ai été voir la secrétaire…

Janine :  Bien tu n’étais jamais venue dans cette clinique-là.

Ginette : Non, je n’étais jamais allée dans cette clinique-là. Alors je prends un rendez-vous la semaine d’après. Je vais voir ce monsieur-là. J’ai dit : « Écoute, je ne le sais pas si tu peux faire quelque chose pour moi là. » Je lui montre ma plaie, tout ça. Il a dit : « Écoute, moi j’ai déjà eu un cancer, et j’ai étudié au… » Je ne me souviens pas c’est en Europe ou aux États-Unis « …pour soigner les plaies. »…

Janine : en Europe…

Ginette : C’était exactement la personne qu’il me fallait.

 

Voir le profil