Préservation de la fertilité

Transcription

Tout ceci est arrivé au début, immédiatement après mon diagnostic. Ça s’est passé assez rapidement. Ils m’ont envoyée consulter un médecin spécialiste parce j’avais 29 ans et j’avais quatre jours pour décider quelles étaient mes options. Ils pouvaient soit congeler les ovules. Ils avaient également ces pilules qui agiraient comme barrière dans l’utérus mais elles étaient supposées me rendre très malade pendant les traitements. Ensuite il y avait une autre option, disponible seulement aux États-Unis, où ils placent les ovules dans le bras… ils les placent dans le bras et les implantent ici plus tard. C’est bizarre. Ce n’est pas couvert, même si c’est médicalement requis, ce n’est pas couvert. Savez-vous combien ça coûte de congeler les ovules, de les extraire, de les congeler? Je ne sais pas, mais je pense que seulement pour les extraire c’est environ 4000 $ et vous devez payer pour la congélation. Ensuite il y a les traitements de fertilisation in vitro qui ne fonctionnent pas nécessairement. Non! Je n’étais pas pour me faire ça, ni à mon conjoint.

Donc j’ai 20 % de chances d’être encore fertile après ma thérapie hormonale, dans environ quatre ans. J’aurai presque 36 ans lorsque je pourrai espérer ou essayer. Ce n’est pas vieux mais ce n’est pas idéal peut-être pour un premier enfant. J’imagine que ce n’est pas mon choix, c’est ce que c’est. J’aurais probablement attendu aussi longtemps de toute façon, mais nous verrons. Je ne sais pas.

 

Voir le profil