Chirurgie de reconstruction

Transcription

J’ai ensuite pensé, ok, il doit y avoir quelque chose de mieux et j’ai cherché dans la bibliothèque en ligne de (nom de l’université) et j’ai trouvé le plus récent manuel sur la chirurgie du sein. À la toute fin du chapitre sur la mastectomie, il y avait une courte section au sujet de cette nouvelle chose appelée la mastectomie Goldilocks, ce qui était exactement ce que je recherchais. Essentiellement vous retirez les tissus du sein et vous formez une sorte de petit monticule ici, qui ressemble beaucoup à une réduction mammaire mais il n’y a aucun tissu mammaire en haut. C’est seulement un lambeau qui a été inséré là afin de faire un petit monticule, et vous avez une cicatrice qui ressemble à ça en-dessous. Vous ressentez seulement comme une petite pression là,comme la ligne d’un soutien-gorge ou quelque chose.

J’ai pensé que ça avait l’air sympa. Alors comment allais-je trouver un chirurgien pour me faire ça? Comment est-ce que j’étais pour convaincre mon médecin de faire ça? J’ai donc contacté la chirurgienne qui a inventé cette procédure et je lui ai posé des questions. Elle m’a dit : « Vous pouvez demander à votre chirurgien de m’appeler à n’importe quel moment. » J’ai pris son numéro de téléphone, j’ai imprimé le document au sujet de cette procédure et j’ai fait une présentation PowerPoint sur les raisons pour lesquelles je voulais une mastectomie, et pourquoi c’était une bonne intervention. J’ai présenté mon exposé à ma famille et ensuite à mon médecin de famille (omnipraticien). Ce dernier me dit : « Laurie, personne ne m’a jamais fait une présentation PowerPoint avant mais cette chose Goldilocks me semble très intéressante. Pourquoi ne demandes-tu pas au chirurgien s’il la ferait? Va, montre-lui ta présentation PowerPoint. »

J’ai alors pris un rendez-vous et je suis allée chez le chirurgien. Je me suis assise avec mon ordinateur portable et nous avons regardé ma présentation PowerPoint. Je lui ai dit : « Faisons-le ». Il était, bon, il est vraiment occupé, n’est-ce pas? Et il est occupé, occupé, occupé et il a cette patiente folle qui vient lui dire de faire quelque chose de complètement différent. Et il me dit : « Bon, non vous allez avoir besoin d’un plasticien pour faire ça. » J’ai répondu : « Non, dans ce document il est écrit qu’un chirurgien généraliste peut faire cette procédure et vous êtes un bon chirurgien généraliste, alors je suis certaine que vous pouvez le faire. » Il m’a alors dit : « Ok, je vais prendre le document et le lire, et je vais parler avec mes collègues à l’hôpital, demander conseil aux plasticiens. » Puis il a décidé de le faire et il a effectivement pris contact avec le médecin qui a inventé cette procédure. Lorsque le jour de la chirurgie est arrivé, il est simplement entré avec ce que je pense un courriel de la part du médecin donnant les instructions comment faire les lignes. Parce qu’avant de subir la chirurgie, ils doivent dessiner où seront les incisions. Il lisait et mesurait avec sa règle et son rapporteur, et lorsque toutes les lignes ont été dessinées, il a fait la chirurgie. Il a essentiellement dû apprendre une nouvelle technique afin d’être capable de la faire mais il l’a faite.

Voir le profil