Chirurgie de reconstruction

audioclip
Transcription

Reconstruction immédiate... Le but pour moi, je me suis dit : « Je dois sauver ma peau, ma vie. L’esthétique, c'est après, on y pensera. Mais dans l'immédiat, ce sont mes traitements, c’est sauver ma peau... ». J’essaie de survivre à ça et après on verra parce que je me dis...

Pour moi, je suis pragmatique... C’est une question de priorité. L’esthétique viendra plus tard. Franchement, je ne savais pas comment je réagirais. Je ne savais pas. J’avais davantage peur de la reconstruction parce que je ne savais pas si j’aurais de la radiothérapie, en sachant que j’avais quelque chose à l’intérieur de moi... J’avais plusieurs questions parce que... Mais même la reconstruction c’est encore deux chirurgies. Bon c’était... Même si c’était immédiatement mais je devais être opérée une seconde fois. Est-ce que je suis prête à subir ça et d’aller à toutes les semaines, aller gonfler l’expanseur qu’ils allaient installer? Est-ce que... Je n’avais pas assez de force pour tout ça. Alors je me suis dit, aussi bien... Je dois premièrement sauver ma vie et ensuite nous penserons à l’esthétique et en sachant que je devrais subir une autre chirurgie; parce que je dois subir l'ablation des ovaires et des trompes de Fallope parce que je suis porteuse du gène GBR.

Voir profil