Examen et diagnostic

Transcription

Alors lorsque le choc initial fut passé, le suivant fut la biopsie. La Clinique du cancer du sein a appelé presqu’immédiatement pour me faire subir une biopsie. Pendant la biopsie, le médecin avait de la difficulté à localiser la masse; elle était tellement petite. Je crois que lorsque l’autopsie (les résultats) est arrivée, elle était 1,2 cm et cette première biopsie était bénigne. Mais ce que je savais c’était que plus le temps passait, et lorsque ce fut confirmé que la sensation, ce picotement que j’avais lorsque je faisais du Reiki, qui a comme débuté cette conversation, ça devenait une brûlure. Je n’ai jamais perçu de masse mais j’ai toujours eu une brûlure et un picotement sur le sein droit et cela semblait s’intensifier à chaque semaine que nous attendions pour en arriver à ceci. Alors lorsque la biopsie est revenue bénigne, j’ai dit à mon médecin que je devrais être heureuse. Je me rappelle lui avoir dit que je devrais être heureuse. Je ne suis pas heureuse. (Ajouté par Shelley après l’entrevue : La radiologue qui a effectué la biopsie a également indiqué qu’elle ne pensait pas avoir localisé la masse parce qu’elle était difficile à localiser. Elle m’a aussi fortement suggéré de demander des tests additionnels.)

 

Parce qu’elle a dit Joyeux Noël, Bonne Année, c’est bénin et j’ai dit « Hum… quelque chose ne va pas. » J’ai écouté mon corps et je lui ai dit : « J’ai besoin d’autre chose. » Elle m’a heureusement fixé un rendez-vous pour une résonnance magnétique qui a eu lieu deux semaines plus tard; ce qui a confirmé un carcinome canalaire à travers mes seins et un carcinome invasif; un carcinome canalaire qui a conduit à une mastectomie et une autre biopsie, lequel a été identifié immédiatement lorsque je suis allée pour la deuxième biopsie.

Voir le profil