Traitement du lymphœdème

Le lymphœdème, ou l’enflure d’un ou des deux bras causée par une accumulation de liquide, peut se produire n’importe quand après un traitement contre le cancer du sein. Tout traitement visant à retirer les ganglions axillaires ou qui implique de la radiothérapie aux ganglions axillaires comporte le risque de lymphœdème parce que le drainage normal du liquide lymphatique du bras est modifié. Cependant, il n’y a aucun rapport direct entre le nombre de ganglions retirés et le risque de lymphœdème. Il n’y a pas de bonne façon de prédire qui développera ou non un lymphœdème. Cela peut apparaître immédiatement après la chirurgie, des mois ou des années plus tard. Les risques de développer un lymphœdème demeurent pendant toute la vie de la femme après les traitements contre le cancer. Celles qui soupçonnent avoir un lymphœdème devraient communiquer avec leur médecin directement.

Certaines femmes que nous avons rencontrées en entrevue nous ont parlé de leurs expériences avec le lymphœdème. Parmi celles-ci on note de l’enflure ou la sensation que le bras ou le torse sont plus gros que d’habitude, un serrement, une sensation de lourdeur, un fourmillement dans les bras ou tout simplement la sensation bizarre que ça ne va pas bien. Quelques-unes ont trouvé que c’était douloureux, mais pas trop. Elles ont également remarqué des changements de symptômes avec le temps, spécialement avec les fluctuations de température.

Traitement du lymphœdème

Je ne savais pas que j’avais un lymphœdème. Je savais que quelque chose n’allait pas et j’en ai informé mon médecin de famille ainsi que mon oncologue. Mon bras est tellement lourd, mon dos, c’est comme si le devant transportait de l’eau. Ensuite d’apprendre que ce n’est pas seulement dans ma tête. Initialement il s’agissait d’un effet secondaire de la chirurgie.

Voir le profil

Traitement du lymphœdème

audioclip
Transcription

J’ai plusieurs ganglions lymphatiques qui ont été retirés de mon bras et je dois porter des vêtements avec des manches si par exemple je voyage. Je n’en porte pas tout le temps mais mon bras est vraiment affecté par la pression barométrique. C’est comme si mon bras enflait, que j’irais à l’hôpital et ils me demanderaient : « Est-ce que vous avez soulevé quelque chose de trop lourd? » Je leur répondrais : « Non, (ça enfle) lorsque la température change parce que j’ai de grosses allergies et j’ai de gros maux de tête à cause de la température et cela affecte mon bras. Donc lorsque la température change, mon bras aura tendance à être vraiment douloureux et il enfle. » Je vais donc à l’hôpital pour avoir une pompe, pour qu’on pompe mon bras et avoir un petit peu de physiothérapie et ensuite ça va bien. Mais il faut que je surveille ça parce que j’ai eu plusieurs ganglions lymphatiques qui ont été enlevés et je n’aime pas porter le manchon tout le temps. Je sais que vous pouvez porter des manchons colorés et tout. Je n’aime pas ça parce que je n’aime pas lorsque les gens me demandent pourquoi je porte ça, parce qu’à ce moment-là ils disent toujours : « Oh, je suis désolé! » Mais c’est correct et j’ai tendance à seulement porter une blouse à manches longues lorsque je dois porter le manchon afin que les gens ne s’en aperçoivent pas. Je ne veux pas que les gens aient pitié de moi parce qu’il y a beaucoup d’autres choses dans le monde qui sont bien pires que mon cancer du sein.

Voir profil

 

Bien que la plupart des femmes aient ressenti les symptômes dans leurs bras, Debbra confie avoir développé un lymphœdème dans son torse, aussi connu sous l’appellation de lymphœdème tronculaire. La plupart des femmes ont consulté leurs professionnels de la santé. Bien que la majorité des oncologues puissent reconnaître le lymphœdème, les autres professionnels de la santé n’identifient pas toujours directement les symptômes du lymphœdème et quelques femmes ont éprouvé des difficultés et ont dû insister que quelque chose n’allait pas.

Traitement du lymphœdème

audioclip
Transcription

C’était encore moi qui insistait pour être référée à un spécialiste du lymphœdème afin d’essayer d’avoir le contrôle de mon bras, et la chose que les médecins ne comprennent pas, c’est que je travaille également avec l’Association du lymphœdème. Comme je l’ai dit, je suis plutôt tranquille, une femme réservée et gênée; c’est quelque chose que les médecins ne comprennent pas. Ils ne comprennent pas que ça n’a pas vraiment d’importance la quantité de ganglions lymphatiques qui est retirée. Si ces derniers sont les ganglions lymphatiques principaux qui nettoient votre système, vous pouvez avoir un lymphœdème et si vous l’arrêter au stade 0 ou 1, vous pouvez l’inverser et le garder sous contrôle. S’il se rend à un stade plus élevé, alors vous allez avoir des tissus endommagés ainsi qu’un paquet d’autres problèmes qui vous causeront des soucis à long terme. C’est quelque chose de chronique mais si vous le contrôlez et que vous en êtes consciente, que vous avez le vêtement pour maintenir la pression basse, ou garder la pression dessus et garder l’enflure au plus bas niveau, vous pouvez l’empêcher de se rendre au stade suivant. Alors je pense qu’il y a une énorme opportunité dans le système de santé parce que c’est aussi lorsque vous revenez de la chirurgie. Deux des dépliants que j’ai reçus à propos de l’exercice donnaient des informations conflictuelles sur le moment où je devrais faire de l’exercice ainsi que le type d’exercices et des choses comme ça.

Voir profil

Plusieurs traitements ont été mentionnés pour le lymphœdème, comme les massages lymphatiques, la physiothérapie, l’exercice régulier, le yoga et les séances en piscine. Joanne affirme : « Si je n’ai pas des massages du tissu conjonctif à toutes les deux semaines, je ne pense pas que je pourrais lever mon bras. » Tina pouvait difficilement lever son bras et rapporte : « Finalement en ayant le truc de lymphœdème ils ont dévié le système lymphatique et cela a vraiment aidé. » Shelley a pris des arrangements au travail afin d’être capable de bouger davantage pour réduire les symptômes du lymphœdème.

Quelques femmes ont pu visiter des unités spécialisées dans le traitement du lymphœdème au sein de leur hôpital. Elles ont également mentionné qu’elles avaient dû porter des manches de compression pour réduire les symptômes. La plupart d’entre elles les ont portées pendant un certain temps, particulièrement au début, mais de moins en moins avec le temps. Margaret a mentionné qu’elle la porte spécialement lorsqu’elle doit voyager.

.

Traitement du lymphœdème

J’ai découvert ou développer un peu de lymphœdème dans mon bras droit où j’ai subi la chirurgie. Je faisais face à ça après ma chirurgie. L’hôpital où j’allais avait un très bon système de soutien pour les personnes atteintes de cancer du sein. J’y suis allée et cela parlait de toutes sortes de choses.

Voir le profil

 

Review date
2019-09

Sujets