Examen et diagnostic

Les femmes que nous avons rencontrées en entrevue ont décrit l’examen comme un processus comprenant différents stades et types de tests avant qu’un diagnostic définitif soit posé. Les tests qui ont semblé les plus communs chez la plupart des femmes à qui nous avons parlé comprenaient une mammographie, une échographie, une cytoponction ou une microbiopsie. Certaines femmes ont décrit la période d’examens comme rapide ou au moins certaines parties. Par exemple, Nadia (B) s’est présentée à l’urgence le soir où elle a remarqué une masse et elle a eu un rendez-vous pour une échographie le lendemain.

Au Canada, la norme actuelle pour les soins du cancer est de sept semaines à partir du premier examen de dépistage jusqu’au diagnostic, si une biopsie est requise. Cette norme représente idéalement le temps où 100 % des patients devraient avoir reçu leur premier traitement selon leur type de cancer. Bien que les tests se soient déroulés relativement rapidement pour la plupart des femmes, ce n’était quand même pas facile d’attendre les résultats pendant cette période.

Les femmes ont également mentionné les différentes circonstances qui ont affecté le temps requis pour les examens et le diagnostic. Deann et Lorna ont subi des examens pendant plusieurs années avant qu’un diagnostic puisse être posé. Deann a eu un suivi pendant deux ans avant le diagnostic mais rien n’avait été décelé. Lorna a eu des inquiétudes pendant environ deux ans, mais à cause de la densité de ses seins les techniciens étaient incapables de s’assurer qu’il y avait une masse. Elle fut soulagée lorsqu’une masse a finalement été repérée. D’autre part, Gaye a perçu une masse qui croissait rapidement un mois après son test de dépistage régulier et elle fut capable de faire un suivi rapidement. Debbra s’estime privilégiée d’avoir eu, par hasard, un technicien senior qui a découvert une forme rare de cancer difficile à détecter.

 

Les interactions avec les professionnels de la santé ou le système de santé ont quelquefois été cités comme des causes de délais pour les examens de dépistage ou pour recevoir les résultats. Julie a perdu confiance en son médecin lorsque les résultats furent perdus et elle a décidé de se rendre à une autre clinique pour être examinée à nouveau. May-Lie ne se sentait pas prise au sérieux et a décidé de prendre un rendez-vous avec sa gynécologue. Vous pouvez en lire davantage au sujet des relations avec les professionnels et les changements de médecins dans la page relations avec les professionnels de la santé.

Problèmes lors des examens

La plupart des femmes à qui nous avons parlé ont subi une mammographie, une échographie et une cytoponction ou une microbiopsie. Bien que pour la plupart les tests se soient plutôt bien déroulés, d’autres ont décrit des événements inattendus ou ont des souvenirs plus douloureux de leurs tests.

Les tissus mammaires denses ont moins de tissus non graisseux comparativement aux seins qui ne sont pas denses. Les seins denses peuvent rendre ardue la détection du cancer du sein lors des mammographies et le risque est plus élevé de développer un cancer du sein dans ceux-ci. Par exemple, Iceni nous a mentionné qu’on lui a dit qu’elle avait les seins denses. Elle a été surprise d’apprendre que la masse était plus grosse que ce à quoi elle s’attendait. Julia et Margaret ont remarqué une masse dans leurs seins mais la mammographie et l’échographie n’ont montré rien de suspicieux; seule la biopsie a repéré un cancer du sein invasif. Malika a soupçonné qu’il y avait quelque chose dans son sein gauche mais au bout du compte son cancer a été localisé dans son sein droit.

Les jeunes femmes que nous avons interviewées n’avaient pas eu de mammographies mais ont directement subi une échographie. Les femmes en pré ménopause ont tendance à avoir des tissus mammaires denses et, en conséquence, les mammographies ne sont pas aussi utiles pour le dépistage. Ces femmes vont souvent subir une échographie avec ou sans mammographie. Nalie a connu un délai parce qu’elle croyait au départ qu’elle devait prendre rendez-vous pour une mammographie en premier. Les femmes ont également rapporté d’autres sortes de délais. Par exemple, Laurie s’attendait à ce que le technicien lui donne une explication des résultats pendant l’échographie. D’apprendre les résultats seulement plus tard lui a semblé être un délai inutile.

Anticiper les résultats

Les femmes ont raconté comment elles se sont senties face à l’attente du diagnostic et le moment de subir les examens. Quelques-unes avaient l’intuition profonde que quelque chose n’allait pas et anticipaient le diagnostic de cancer. D’autres ont commencé à s’inquiéter après une réaction particulière du technicien pendant l’examen ou lorsqu’on leur a demandé de revenir pour un autre test. Pour certaines femmes le diagnostic fut une grosse surprise parce qu’elles ne s’attendaient à rien ou parce qu’elles avaient d’autres attentes sur la façon dont elles l’apprendraient, de la part de qui, et quand. Quelques femmes n’étaient pas inquiètes du tout pendant l’examen ni pour les résultats.

Recevoir le diagnostic

Les femmes ont reçu leur diagnostic de différentes façons. Par exemple, certaines femmes ont perçu qu’il y avait quelque chose de suspect pendant l’examen, d’autres furent appelées à revenir au bureau du médecin ou de l’oncologue, ou ont reçu leur diagnostic au téléphone. Isla fut très inquiète lorsque le médecin l’a appelée et lui a demandé de la voir durant la fin de semaine.

Les femmes décrivent des réactions comme la peur, la stupeur, la rage, l’incrédulité, la stupéfaction, l’insensibilité et la panique au moment où elles ont reçu leur diagnostic.

Cependant, certaines femmes n’ont pas été troublées et ont été capables d’accepter le diagnostic immédiatement, ou se sont même senties soulagées de finalement savoir ce qui se passait.

Last updated
2018-04
Review date
2018-04

Sujets