Les effets du comportement des bénéficiaires de soins

Transcription

Lorsque mon mari avait un problème de colère, cela s'accumulait pour quelques jours et c'était prévisible. Cela s'accumulait et ensuite il explosait. Il était – j'appelais ça de la violence psychologique. Rien d'autre. Rien de physique ou rien comme ça. Maintenant il est, il éclate. Vous ne savez pas si vous avez dit la bonne ou la mauvaise chose. Par exemple, aujourd'hui je lui ai demandé de changer sa chemise. Il m'a dit : « Qu'est-ce qu'elle a celle-là? » Bien c'était une chemise de quelques années et je voulais qu'il porte une chemise plus neuve. Je lui ai acheté une nouvelle chemise pour sortir, et il s'est fâché pour ça. Le problème c'est qu'il oublie au bout de quelques minutes que vous vous êtes disputés. Il est heureux de nouveau et vous ne l'êtes pas, et il ne comprend pas ça. Donc aussi – maintenant parce qu'il aime s'assoir dans son fauteuil mécanique qu'il a acquis lorsqu'il s'est blessé au cou – il aime lancer des choses, et ce n'est pas bon non plus. J'essaie donc de m'en aller. On m'a conseillé de m'en aller, mais ce n'est pas si facile. On m'a dit d'aller prendre une marche, mais vous savez que tout le monde aime argumenter et ce n'est pas facile.