Devenir proche aidant

Transcription

Il était environ au début de la cinquantaine. Ma mère et moi avons dû aller à une conférence pendant quelques jours. Lorsque nous sommes revenus, la situation empirait. Nous l'avons donc amené à l'hôpital. En fait, nous l'avons amené chez son médecin en premier et, du mieux qu'elle le pouvait, elle lui a donné un certificat de bonne santé. Dans sa condition, il ne pourrait jamais aller mieux que ça. Ensuite, le même soir nous l'avons ramené et nous avons appris qu'il avait – nous n'étions pas au courant de sa condition d'insuffisance cardiaque au début – mais nous avons appris qu'il avait eu plusieurs attaques cardiaques silencieuses.

Ce fut immédiatement une expérience frustrante parce que nous venions de voir le médecin et elle n'avait rien vu. Elle ne lui a pas fait de radiographies, mais j'aurais cru qu'elle s'en serait quand même aperçue. Ensuite, quelques jours plus tard, j'étais à l'école et on est venu me chercher dans la classe; l'infirmière m'a informé que mon père avait eu une attaque cardiaque.

Est-ce que je vais arriver à temps? S'il meurt, est-ce qu'il sera seul? » Ce fut donc un trajet d'une demi-heure très angoissant et quand nous sommes arrivés, ce n'était pas mortel, il allait s'en sortir. Mais ce fut plus ou moins à ce moment-là que l'expérience de jeune proche aidant a commencé.