Les effets du comportement des bénéficiaires de soins

Transcription

Par ailleurs, nous avons eu une terrible expérience avec ces trois médicaments parce que ça le rendait hypersexuel. Et c'est difficile parce que ça m'a blessée, cela a nuit à notre relation, notre réputation, parce qu'avec son hypersexualité, nous n'avons pas réalisé que c'était ce qui se passait jusqu'à il y a cinq ans. Alors il y a probablement eu une période d'abus de huit ans parce que je ne réalisais pas que la Bromocriptine le faisait agir de cette façon et l'incitait à me mentir. Ce fut très, très destructeur. Et cela nous a également coûté beaucoup d'argent. Et ce n'est que lorsque nous sommes déménagés dans notre condo il y a cinq ans et qu'alors nous étions totalement éloignés de nos emplois – parce que nous travaillions où nous demeurions – que j'ai finalement réalisé. Le médecin avait changé la Bromocriptine pour, je pense que c'était Comtan ou Mirapax – ça fait tellement longtemps que je ne me rappelle plus quel était le suivant – parce qu'ils ont dit : « Bien la Bromocriptine est un médicament de l'âge de pierre maintenant. Alors maintenant nous travaillons avec du Comtan ou du Mirapax ». Alors je crois qu'il prenait même les deux. Bon sang, il a pratiquement fait exploser l'échelle de Richter avec son hypersexualité. Mais pour moi, j'étais soulagée de savoir que ce n'était pas lui qui faisait ça – que ces psychotropes vous font faire ces choses. Et alors j'ai été capable de pardonner à mon mari, de me pardonner toutes ces années de douleurs passées, et je me sens comme une vraie guerrière parce que je ne l'ai pas laissé tomber, que je me suis accrochée, et aucun de ses problèmes de comportement n'était sa faute. Ce n'était pas sa faute, c'était la faute des médicaments. Je suis ici pour en parler, et je suis tellement contente d'être ici aujourd'hui parce que je pense que je veux que le monde entier sache combien nous avons soufferts, ce à travers quoi nous sommes passés, parce qu'on ne parle pas de sexe. Les gens ne font tout simplement pas ça. Et alors, je termine en vous disant ce que ces médicaments peuvent vous faire sexuellement – et vous ne le savez pas vous-même lorsque vous prenez ces médicaments à moins que la personne qui vit avec vous vous connaisse bien. Et même lorsqu'ils vous connaissent bien, ils ne réalisent pas que ce sont ces médicaments qui vous font faire des choses bizarres.