Croissance personnelle et évolution

Croissance personnelle et évolution

Les personnes que nous avons interviewées ont exprimé une gamme d'expériences et de sentiments positifs et négatifs. Nous leur avons demandé d'élaborer les aspects positifs et de partager les leçons de vie de leurs expériences comme proches aidantes. Dans cette page nous en présentons quelques-unes qu'ils ont partagées avec nous, ainsi que les différentes façons dont ils se sont sentis appréciées. Dans tous ces cas, les proches aidants ont présenté leurs histoires comme une importante contribution à leur croissance personnelle et à les rendre meilleurs comme êtres humains.

Leçons de vie

Marc nous dit : « La vie t'amène sur des chemins et peu importe ce qui arrive, tu auras donné le meilleur de toi-même et tu seras fier de qu'est-ce que tu as rapporté à quelqu'un sur cette planète. »

Croissance personnelle et évolution

La vie n'est jamais censée être facile. Personne ne vous présentera un paquet de livres sur un plateau en disant c'est comme ça que vous faites face à la vie. Ça ne fonctionne pas comme ça. Vous allez toujours apprendre au cours de votre vie. Il n'y a jamais d'erreur. C'est une expérience d'apprentissage. Alors lorsque quelque chose se produit, plongez.

 

Croissance personnelle et évolution

Ma foi de Dieu! La leçon de vie c'est que vous ne pouvez jamais réellement prévoir votre vie parce que tout à coup vous avez – quel est le proverbe selon lequel j’ai toujours vécu?... Je sais que je vais l'oublier, mais c'est selon ce que vous aviez planifié. Afin de vivre la vie que vous avez planifiée, vous devez laisser tomber ces choses parce que tout à coup vous avez ceci dans votre vie.

 

Croissance personnelle et évolution

audioclip
Transcription

Bien il y ait une place en-dedans de toi, dans le sens de ta propre valeur, d'être capable de traiter d'un besoin qui est là quelque part – et un besoin tellement crucial. Souvent ce n'est pas seulement faire de la soupe pour quelqu'un qui s'est brisé la jambe et qui ne peut pas se faire à manger pour l'instant, n'est-ce pas? Je pense que le plus important c'est d'apprendre la compassion. Je pense que spécialement pour moi c'est deux choses : partiellement la démence et la compassion qui te permet ou t'aide à écouter les mots utilisés – quel est le message derrière ça? Quel est le besoin réel qui se manifeste en ce moment? Parce que tu ne peux pas argumenter et tu ne peux pas convaincre quelqu'un qui est atteint de démence, n'est-ce pas? Ça ne fonctionne tout simplement pas. Alors il faut que tu gardes ça en toi en pensant : « Ok, qu'est-ce qu'il y a en arrière de ça? Quel est le besoin réel et comment puis-je y répondre? »

Et […] il y a une autre partie de la compassion pour moi également. Cela a à voir avec l'empathie. Ce que je veux dire c’est que j'aime vraiment le mot compassion parce que cela veut dire ensemble avec passion, n'est-ce pas? Et vous devez intervenir pour partager la passion de quelqu'un d'autre. Dans une situation de proche aidant, je veux dire, quelquefois ça pourrait être à propos de choses très joyeuses – les enfants et petits-enfants et, quelques soient les passions particulières que cette personne avait – mais souvent c'est à propos de leurs peurs, leurs espoirs dans la vie qui leur ont été retirés, qu'ils ont perdus à cause de la maladie.

Ouais, et pour moi c'est la chose la plus importante - d'être en quelque sorte capable d'entrer dans cet endroit avec eux autant que possible et de comprendre le besoin qui se cache derrière […] et – peut-être que c'est drôle à dire – c'est la meilleure partie. Mais je pense, spécialement dans cette situation parce que notre proche aidant n'est pas quelqu'un qui était mon ami personnel, c'est bénéfique pour ma croissance personnelle et la compassion.

Voir profil
 
Rowdyneko et Drew ont mentionné qu'ils ont dû apprendre à vivre au jour le jour. Pour Rowdyneko c'était stressant d'apprendre à vivre au fil des minutes. Elle nous dit : « Mais lorsque vous êtes proche aidante il y a très peu de situations où vous avez du pouvoir; c'est probablement ce qui m'a causé le plus de problèmes. Je n'apprécie pas de ne pas avoir le contrôle. » Drew a appris à ne pas tenir chaque jour pour acquis mais plutôt le traiter comme un nouveau chapitre. Ça l'aide de savoir que sa mère est à la meilleure place pour ses soins.

Plusieurs proches aidants ont appris qu'il n'y a pas de mal à prendre du temps pour eux-mêmes. Marlyn  raconte : « Ce fut certainement une grosse prise de conscience que non seulement je devais m'occuper de moi, mais penser à moi et pouvoir dire "Non, je ne ferai pas ça"; ce qui n'est pas nécessairement naturel pour la plupart des conjoints s'ils ont toujours été très coopératifs et aidants l'un envers l'autre. » Marc a appris quelque chose de similaire : « Prendre soin de soi, ça c'est indispensable. Ça c'est une deuxième leçon, parce que quand tu ne prends pas soin de toi, tu chavires et ce n'est pas comme ça que tu peux l'aider. »

Croissance personnelle et évolution

Je pense que ma mère est très chanceuse d'avoir quelqu'un comme moi qui lui suis toute dévouée. Je pense qu'elle le réalise quelquefois et elle me dit qu'elle l'apprécie. Mais je m'imagine à son âge et je pense : « Wow! Comment vais-je être? » et ça me fait réfléchir.

 

Plusieurs proches aidants nous ont parlé des choses qu'ils avaient apprises de la prestation de soins. Bon nombre nous ont dit qu'ils avaient appris à lâcher prise. Par exemple, Joseph nous dit : « Bien c'est le lâcher prise qui m'aide beaucoup. Ce que l'autre vit ce n'est pas moi qui le vis, et oui, je peux être utile, mais... Je n'ai pas réponse à tout. » Être proche aidant a permis à plusieurs personnes de mieux comprendre les émotions des autres et d'apprécier leurs expériences. Shayna nous dit : « Vous ne devriez pas juger, non seulement jusqu'à ce que vous soyez dans leurs souliers, mais que vous ayez suivi leurs traces. »

Certains proches aidants ont dû travailler pour améliorer leur patience.

Croissance personnelle et évolution

Une leçon de vie? Grand Dieu! Je ne le sais pas encore. Je suis certain qu'il y a quelques leçons de vie mais... je suppose que je travaille sur ma patience. J'ai de la patience pour certaines choses, par exemple, si je fais une peinture et que je dois consacrer plusieurs heures sur les détails ou peindre des détails, je peux le faire. Mais quand il s'agit d'habiller quelqu'un et de prendre soin de quelqu'un physiquement, je ne suis pas toujours bon pour faire ça. Donc, je pense que c'est en partie une leçon que je dois apprendre. Ça semble un peu banal mais c'est le mieux que je peux trouver. Je pense que les leçons de vie viendront plus tard, mais ça ne m'a pas frappé encore.

Voir profil
 
Plusieurs proches aidants nous ont dit qu'ils avaient appris à voir les choses différemment. Lorna raconte : « Vous devez simplement essayer de penser autrement. » Quant à Hélène « J'ai appris  à me pardonner aussi. Je ne peux pas toujours tout faire, n'est-ce pas? Parfois je dois laisser tomber des choses et comme le dit mon petit-fils "C'est pas grave" et j'ai adopté cette attitude. Parce que lorsqu'il a commencé à faire des choses et qu'il avait peur d'être réprimandé, il disait "C'est pas grave?" avec un point d'interrogation. Nous avons gardé cette expression maintenant. "Ah, c'est pas grave." Et vous savez quoi? La plupart des choses ne le sont pas. »

Plusieurs proches aidants ont décrit la façon dont ils ont appris à mettre leurs sentiments négatifs de côté. D'autres nous ont parlé de leur croissance personnelle aux niveaux de la compassion, de l'empathie et de la sérénité. Certains proches aidants ont décrit comment cela les avait aidés à acquérir de la maturité ou à les rendre plus forts. Malgré les effets positifs, Shayna nous dit : « Je pense que je suis une meilleure personne mais je retournerais en arrière à la seconde. Être proche aidante est très difficile et demande beaucoup d'abnégation. »

Croissance personnelle et évolution

Une leçon de vie? Soyez très heureux et positif. Je suis toujours heureuse. Les gens me disent : « Tu ris beaucoup » et je réponds : « Pourquoi est-ce que je devrais pleurer? » […] Je pense, être heureux rend les autres heureux. Redonner à la société, parce que quelqu'un nous aide lorsque nous avons besoin d'aide. Il y a toujours quelqu'un, n'est-ce pas?

Drew  raconte : « Un jour, ma mère est passée de trois jeunes enfants de moins de huit ans à un traumatisme crânien sévère le jour suivant. Si je n'ai rien appris de cette leçon de vie, je crois que ce serait un grand gaspillage d'expérience, n'est-ce pas? »

Appréciation

Plusieurs proches aidants ont apprécié le fait de pouvoir faire du bien à quelqu'un d'autre, leur donnant des sentiments de plénitude, de fierté ou de bonheur.

Personal growth and transformation

C'est le plus beau cadeau qu'on peut donner à une autre personne. Se donner, donner sa vie pour une autre personne. Comme je le disais, il y a des gens qui sont tellement égoïstes ou qui sont dans le besoin eux-mêmes qu'ils ne pourraient pas accomplir cette tâche. Les proches aidants sont solides, n'en doutez pas un instant.

 
En plus d'avoir la possibilité de faire du bien à une autre personne, plusieurs proches aidants ont parlé de l'agréable sentiment qu'ils ont ressenti. Daphne nous dit que la prestation de soins lui a donné le sentiment d'être utile.

Croissance personnelle et évolution

Oui, bien sûr. C'est très gratifiant. Gratifiant veut dire que lorsque vous voyez les progrès que le patient fait, n'est-ce pas? Bon, c'est très gratifiant. Bien sûr c'est surtout à cause des médicaments ou du système, mais [aussi] comment la famille et le proche aidant ont aidé le patient. Vous pouvez voir les signes sur le visage du patient.

 

Croissance personnelle et évolution

Bien ça va peut-être m’empêcher de faire de l’Alzheimer. Non, quand même pas. Non, mais seulement les aspects positifs, c’est que ça m’a… Je peux vous dire une chose, c’est que le fait d’avoir gardé ma fille aussi, ça m’a empêché de vieillir. Ça ne m’a pas forcé à vieillir, ça m’a empêché de vieillir. C’est que j’ai l’impression que c’est ça.

Pour certains, l'opportunité de rencontrer différentes personnes à travers la prestation de soins fut une autre expérience positive. Par exemple, Lillian et Michael apprécient d'apprendre à connaître les jeunes gens qui viennent prendre soin de leur fils, même qu'ils organisaient régulièrement un souper avec eux en reconnaissance de leur contribution. Marlyn et Shoshana parlent également des merveilleuses personnes qu’elles ont rencontrées. Plusieurs proches aidants ont parlé du rapprochement qu'ils ont vécu avec la personne dont ils prenaient soin ou de tout l'amour qu'ils ressentaient pour elle.

Personal growth and transformation

Le développement d'un lien étroit avec ma mère. Je pense que nous avons un lien. Je pense que ça peut être malsain à certains moments mais je suis chanceuse d'avoir développé la relation que j'ai eue avec elle et ça ne serait pas pareil si ce n'était pas le cas. Je me compte chanceuse aussi de l'apprécier autant parce que je pense que chaque jour pourrait être son dernier sur cette planète.

 

Croissance personnelle et évolution

Ce qui est le plus positif dans toute cette expérience de prestation de soins c’est le fait que j'avais une relation très proche avec mon père et ma mère. Je pensais, qu'avec tous les sacrifices qu'ils avaient faits pour nous – ils nous ont laissé partir pour obtenir une bonne éducation, en sachant qu'ils pouvaient se le permettre mais l'argent aurait pu servir à autre chose.

 

Sujets