Activité physique et changements dans le régime alimentaire

Plusieurs médecins encouragent leurs patients atteints de cancer à faire de l’activité physique pendant leur traitement à cause des bénéfices associés, y compris l’amélioration du sommeil, la réduction du stress et le soulagement de certains symptômes dus au traitement. De façon similaire, avoir une alimentation saine et équilibrée est important, spécialement pendant le traitement alors que maintenir un poids santé et alimenter son corps est d’une importance critique.

Toutes les femmes avec qui nous avons parlé avaient des expériences différentes et des préférences au sujet de l’activité physique et de l’alimentation – certaines plus que d’autres ont trouvé facile de se conformer à ces recommandations. Cependant, presque toutes les femmes étaient d’accord que faire de l’activité physique et (ou) avoir une alimentation saine était important pendant la période de leur traitement et leur processus de guérison.

Activité physique

Bien que plusieurs femmes avec qui nous avons parlé se soient engagées dans différentes formes d’activité physique. Certaines d’entre elles trouvaient qu’il était difficile de faire de l’exercice à cause de leur fatigue. Par exemple, Malika a dit qu’elle était trop fatiguée et qu’elle finissait souvent par rester à la maison.

Activité physique et changements dans le régime alimentaire

Si vous ne pouvez pas les faire aussi énergiquement qu’avant, faites-les un peu moins. C’est pourquoi je vous dis d’aller au gym, de faire de l’exercice, et si vous n’aimez pas aller au gym, marchez. Les femmes courent, elles courent avant, pendant et après leur traitement. Je pense seulement que vous ne devriez pas tout arrêter.

Voir le profil

 

La marche était une des premières formes d’activité physique pour plusieurs femmes avec qui nous avons parlé. Plusieurs d’entre elles marchaient sur une base quotidienne et elles étaient quelquefois soutenues par leurs amis et leur famille qui les accompagnaient. Jeanette faisait marcher son chien à tous les jours et bien que quelquefois elle estime que son chien la traînait, elle trouvait que la marche faisait une grosse différence pour elle. Parmi les autres formes d’exercices auxquelles participaient les femmes, on retrouve le yoga, le Pilates, le jeu avec les petits-enfants ou des exercices et des classes à la maison ou au gymnase. Margaret est devenue membre d’un groupe de bateau-dragon spécialement pour les femmes atteintes de cancer, ce qu’elle a adore.

Activité physique et changements dans le régime alimentaire

Mais ça ne m’empêchait pas d’aller m’entraîner, par exemple, parce que c’est là que je me défoulais. Je me dis : «Je suis ici pour me défouler. » Mais j’avais tellement mal aux jambes. Et puis j’étais essoufflée aussi parce que de la cortisone, mais j’arrivais quand même [à m’entraîner]. J’ai dit : « Il faut que je bouge. C’est ça qui est important. Il faut que je bouge, que je me défoule. ». Mais c’était là que je me défoulais, puis quand j’avais parlé avec l’oncologue, il a dit : « C’est quoi vous faites comme exercice? » J’ai dit : « Je fais n’importe quoi. Puis je fais attention à mon bras. » Parce qu’il était quand même assez fragile. Mais j’ai dit : « J’essaie de bouger, j’essaie d’être active. » Bien il a dit : « C’est correct! » Tu sais c’était correct.

Voir profil

Pour les participantes moins expérimentées, il était nécessaire de trouver des façons faciles de commencer ou de s’engager, comme de s’entraîner avec un groupe de soutien, se rendre à une classe spéciale pour les patients atteints de cancer ou obtenir des exercices de leur médecin. Malika a trouvé de l’information au sujet de l’exercice sur Internet et elle en fait à la maison. Patricia et Margaret ont participé à un programme d’exercices organisé par leur centre de cancer et ont apprécié le soutien des autres femmes atteintes d’un cancer du sein. Parmi les bénéfices supplémentaires de l’exercice dont nous avons entendu parler, on retrouvait une augmentation de l’énergie, une meilleure mobilité ou force, une diminution des maux de dos, ainsi que l’atteinte et le maintien d’un poids santé. Par exemple, Shelley a décrit avoir travaillé fort pour regagner l’amplitude articulaire qu’elle avait avant sa chirurgie. Elle estime qu’elle a besoin de continuer à faire de l’exercice pour maintenir sa mobilité. Les femmes ont également mentionné que l’exercice était une des façons de prévenir le développement du lymphœdème.

Changements dans le régime alimentaire

La majorité des femmes que nous avons vues en entrevue ont parlé des différents changements qu’elles ont apportés pour améliorer leur alimentation régulière pendant le traitement. Certaines ont même maintenu leur choix et les changements sains après avoir compléter leur traitement. Parmi les exemples de ces changements on retrouve l’élimination ou la réduction de la consommation de sucre, de pain, de viande rouge et de gras saturés, ainsi que l’augmentation de la consommation de fruits et légumes, poulet et poisson. L’idée de prendre soin et d’aider à la guérison de son corps était la raison principale d’adopter une alimentation plus saine et d’introduire les changements. Certaines femmes ont parlé de leur intention de changer et d’avoir une alimentation plus saine mais qu’elles avaient été incapables de réaliser tous les changements, principalement parce qu’elles se sentaient fatiguées ou trop occupées avec les traitements. Les femmes ont également rapporté qu’elles avaient déjà une vie saine avant le diagnostic et avaient fait seulement des changements mineurs. Donna, qui était végétarienne auparavant, a commencé à manger de la viande lorsqu’elle a été diagnostiquée d’un cancer. Par exemple, elle mange maintenant du poulet et du poisson, parce qu’elle estimait ne pas consommer suffisamment de protéine pour reconstituer son corps. Nalie et Samantha trouvaient également que le changement de leur alimentation était une des choses qu’elles pouvaient contrôler au cours de leur traitement et leur guérison.

Activité physique et changements dans le régime alimentaire

 

Intervieweur :  Avez-vous changé votre diète après le diagnostic?

Moi ça fait déjà des années que je suis … parce que j’ai suivi la… Parce que j’étais obèse et j’ai suivi la diète des Weight Watchers, alors c’est ça. C’est ça que je mange.

Voir le profil

Alors que certaines femmes ont reçu de l’information de la part de leur médecin au sujet de l’alimentation et l’exercice, d’autres femmes estiment qu’elles n’ont pas reçu suffisamment de conseils à ce sujet. Tina estime qu’il est curieux qu’on lui ait offert plusieurs options d’aliments malsains à l’endroit où elle demeurait pendant qu’elle recevait ses traitements de radiothérapie. Plusieurs femmes ont utilisé Internet pour mieux s’informer sur les options saines et découvrir les expériences des autres patients atteints de cancer.

 

Les femmes ont parlé de deux engouements très populaires dans la nutrition des personnes atteintes de cancer et qu’elles croyaient être bénéfiques – les jus et les smoothies. Ces derniers furent particulièrement utiles pour les femmes qui avaient besoin de consommer plus de nutriments, de calories et de verdure, comme le chou frisé et les épinards, et qui quelquefois se sentaient trop nauséeuses pour manger un repas normal. Plusieurs ont été surprises à quel point elles ont apprécié ces breuvages, spécialement à cause de la verdure et quelquefois des couleurs qui n’étaient pas appétissantes. Bien que Shelley reconnaisse l’importance d’une saine alimentation, elle a souligné l’importance d’une alimentation équilibrée et elle ne s’est pas dépravée de malbouffe lorsqu’elle en avait vraiment envie.

Activité physique et changements dans le régime alimentaire

Plus de fruits et de légumes. Ouais, j’ai encore un penchant quelquefois pour la viande rouge mais nous parlons d’alimentation équilibrée. J’ai parlé avec des nutritionnistes. J’ai lu beaucoup de livres sur les bénéfices d’une alimentation végétarienne ou celle de grains entiers. Il y a tellement d’avenues différentes.

Voir le profil

Activité physique et changements dans le régime alimentaire

audioclip
Transcription

 

Oui, j’ai fait beaucoup de recherche sur ça aussi. J’ai effectivement essayé d’arrêter de manger de la viande et je l’ai fait pour environ deux mois, mais c’était vraiment difficile pendant que je faisais de la chimio. Lorsque j’ai commencé la chimio c’était vraiment difficile parce que j’avais constamment la nausée. C’était difficile d’avoir les bonnes protéines et les choses qui duraient longtemps et je n’étais donc pas capable de continuer. Mais sur Internet il y a beaucoup de recherche dans des domaines respectifs qui disent que peut-être que la viande rouge n’est pas la meilleure chose à manger. J’essaie donc de m’en tenir au poulet et au poisson, etc. Je suis en peu plus en santé. C’est difficile avec des enfants, mais pas autant que le sucre, pas autant que la farine blanche, la farine raffinée et les choses comme ça. Mais tout semble prendre un effort supplémentaire à faire. C’est comme si vous étiez dans une piscine et que vous marchiez, mais les pas sont vraiment difficiles, et de balancer vos bras en-dessous de l’eau est beaucoup plus difficile. C’est ce qu’on ressent souvent. Tout semble lester, alors pour faire n’importe quoi, cela demande plus d’effort que d’habitude.

Je sens que je suis sur un parcours. Je ne sais pas si j’ai beaucoup changé déjà. Je suis déterminée de vivre un style de vie plus actif et plus sain. Si vous faites de la lecture, ils disent de garder son poids optimal, de rester active. Ce sont deux choses vraiment très importantes pour diminuer les risques de récidive du cancer. Je ne fais pas cela autant que je le voudrais présentement, mais j’aimerais penser que c’est la chimio qui m’en empêche, mais nous verrons. J’espère que ce changement dans ma vie sera pour le mieux.

 

Voir profil

 

Vous pouvez en lire davantage au sujet des variations de poids dans Chimiothérapie.

Review date
2019-09

Sujets